La Poliste française.

Après l’hivernage, la reine bâtit souvent avec l’aide d’autres femelles dominées, un petit nid fixé sur une plante ou dans le creux d’un mur.

poliste francaise4

Il comprend un petit nombre d’alvéoles s’ouvrant vers le sol, il est fixé par un bref pédoncule à son support. Les larves sont nourries avec des insectes et les imagos absorbent du nectar. En automne, apparaissent des mâles qui après la fécondation des nouvelles reines, meurent ainsi que les membres de la colonie.

poliste francaise3

Toutes les espèces de Polistes sont prédatrices, et elles peuvent consommer un grand nombre de chenilles et sont donc considérées comme utiles. Elles peuvent être identifiées par le son de leur vol, et leurs longues pattes se balançant. Leurs nids sont aussi très caractéristiques, car ils sont dépourvus d’une enveloppe, contrairement aux guêpes.

Merci au Guide des insectes qui m’a fourni ces informations.

Publicités

21 réflexions sur “La Poliste française.

    1. Oui, ce sont des guêpes, on sait que c’ est un insecte utile en tant que prédateur, limitant les populations d’insectes potentiellement nuisibles tels que les moustiques ou les insectes s’attaquant aux cultures.
      Plus longue et plus mince que la guêpe commune, elle a de longues pattes et des antennes en massue.
      A pluche.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s