La Bardane

La Grande Bardane, également appelée Bardane officinale ou Bardane commune est une espèce de plantes herbacées bisannuelle de la famille des Astéracées, parfois cultivée comme plante potagère pour sa racine consommée comme légume. Elle est parfois appelée secondairement ou régionalement Chou d’âne, Copeau, Grippe, Herbe au teigneux, Herbe aux pouilleux, Herbe aux seigneurs, Napolier ou Oreille-de-géant.

Sources: wikipédia.
bardane fleurs de bardane
La racine de bardane se consomme cuite. Elle s’accommode à la manière des salsifis, sautée ou en gratin. Les jeunes pousses peuvent se manger comme des asperges.
La bardane s’utilise comme légume ou assaisonnement, suivant que l’on apprécie ou non sa saveur légèrement terreuse.
Les jeunes pousses peuvent se manger braisées ou servir à faire des soupes.
Les toutes jeunes feuilles (avant qu’elles ne deviennent trop amères) peuvent se préparer à la façon des épinards.
La racine noircit au contact de l’air, elle doit donc être cuite ou mise à tremper dans de l’eau froide citronnée dès qu’elle est coupée.
Les racines de 2cm de diamètre sont les plus tendres et les plus savoureuses.
Les racines se mangent crues (râpées) ou cuites. Elles ont un peu le goût de l’artichaut mais avec une légère teinte terreuse.
Les jeunes tiges peuvent être pelées pour en manger l’intérieur à la « croc au sel » par exemple.
Les pétioles des jeunes feuilles, une fois blanchis, forment un intéressant légume.
La bardane est riche en potassium, magnésium, phosphore, fer et calcium.

Une petite recette de François Couplan.
Arracher une racine bien tendres et coupez là en rondelles assez minces.
Faites revenir dans une poêle avec de l’huile de sésame, puis ajoutez très peu d’eau et laissez mijoter à couvert quelques minutes.
En fin de cuisson ajouter un peu de sauce soja.
Posez rapidement sur un papier absorbant et servez chaud.

Publicités

14 réflexions sur “La Bardane

  1. Ce que tu ne nous précises pas, c’est qu’il faut louer un tractopelle pour extraire la racine, ce qui en fait un mets de riche! Dans le Sancerrois, les appellent les fruits de la Bardane des « Pouées d’Chat », à cause de leur tendance à s’accrocher aux chaussettes…

    J'aime

    1. Effectivement, c’est toujours le problème pour sortir les racines, le navet du diable, le pissenlit et la bardane ne se laissent pas faire, cette dernière en plus ne se prive pas de t’agresser avec ses « Pouées d’Chat » 😀
      A pluche.

      J'aime

    2. Effectivement pour le navet, j’en ai un spécimen dans le jardin mais actuellement c’est inarrachable.
      La bryone a cependant des propriétés médicinales qu’il ne faut pas expérimenter sans avis médical.
      La racine est un purgatif violent et vomitif, elle a aussi des vertus diurétiques et béchiques dans les affections respiratoires, de plus, elle agit sur le muscle de l’utérus, calme les douleurs rhumatismales et traite les plaies.
      Encore une fois, prudence, les surdosages ont des effets qui peuvent être graves.
      A pluche.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s