L’eupatoire chanvrine

Appelée aussi chanvre d’eau, chanvrière ou encore cannabine, cette plante vivace n’a pourtant rien à voir avec «l’herbe qui rend nigaud» !

chanvre2

Ici une branche de chanvre d’exploitation pour vous montrer à quoi cela peut ressembler.

Le cannabis est une cannabaceae, tandis que l’eupatoire fait partie de l’immense famille des asteraceae, au même titre que le pissenlit, la marguerite, les chardons, le tournesol…. Vous savez, ces plantes aux belles fleurs qui n’en sont pas !
En effet, si vous regardez attentivement «la fleur» d’une asteraceae, vous remarquerez qu’il s’agit en fait d’un regroupement de fleurs minuscules appelées fleurons. Et l’ensemble de ces fleurons est donc réuni pour former une inflorescence (capitule).
Celle de l’eupatoire forme un corymbe dont les fleurons de couleur rose ou rouge sont de forme tubulaire. Cette inflorescence culmine à 1,50 m au bout d’une tige poilue et plutôt rougeâtre. Les feuilles, velues également, ressemblent à celles du cannabis, d’où le nom de chanvrine ! Opposées sur la tige, elles sont composées de 3 à 5 folioles lancéolées et dentées, et forment ainsi une sorte d’éventail.

eupatoire à feuilles de chanvre3 eupatoire à feuilles de chanvre2

Ici l’eupatoire chanvrine, dans le marais de Reuves.
Cette jolie plante fleurit de juillet à octobre dans divers endroits humides plus ou moins exposés à la lumière du soleil. Elle se plaît particulièrement dans les fossés et sur les rives en fond de vallée. Il suffit de l’approcher en été pour se rendre compte à quel point cette plante mellifère attire les insectes. Bourdons, abeilles, syrphes, papillons… Tout le petit peuple des insectes vient s’y restaurer. En automne, les nombreuses graines sont dispersées par le vent, aidées pour cela d’un parachute nommé aigrette.
Enfin, l’eupatoire chanvrine est une plante aux nombreuses vertus médicinales. Apéritive, diurétique, vermifuge… On dit aussi que les cervidés blessés viennent y frotter leurs plaies.

Sources: http://educatif.eau-et-rivieres.asso.fr/pdf/eupatoire.pdf

Publicités

10 réflexions sur “L’eupatoire chanvrine

  1. Je connaissais bien cette plante, mais pas son nom; voici qui est fait grâce à Anatole, mais m’en souviendrai-je? Quant aux « nigauds », il doit y en avoir beaucoup dans ce pays, à voir les statistiques « cannabiques »…

    J'aime

    1. Je veux bien te croire, un citoyen me disait l’autre jour que depuis son opération des hémorroïdes il avait plus de mal à moduler avec son échappatoire ( tout cela en berrichon alors j’ai peut-être mal traduit) 😀
      Mais si tout va bien pour toi c’est excellent.
      A pluche.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s