La Ronce commune

La ronce commune est un arbrisseau vivace par ses tiges souterraines, produisant chaque année de nouvelles tiges aériennes sarmenteuses qui vivent deux ans, ne fructifiant que la deuxième année. Les tiges et les pétioles des feuilles portent des aiguillons acérés. Les tiges arquées peuvent atteindre trois à quatre mètres de long, et leur extrémité rejoint le sol la deuxième année et s’enracine par marcottage, émettant ensuite de nouvelles tiges qui colonisent rapidement le terrain.
Leurs fruits, les mûrons, très riches en différentes formes de vitamine B (sauf B12) et vitamine C (36 mg/100 g), sont consommés crus, seuls ou dans des salades de fruits, ou cuits en tartes, sirops, gelées et confitures. Ils se congèlent bien. On en fait également une boisson alcoolisée, la crème de mûre, à la base de variante de kir, un vin de mûre et du vinaigre aromatisé à la mûre.
Les fruits de toutes les autres espèces sont eux aussi comestibles.
ronce commune
Au jardin  : prélever des tronçons d’une ronce, partie des racines marcottées (blanches) hachées menu et mises dans de l’eau donne une excellente hormone de bouturage.

Sources: Wikipédia.

Publicités

10 réflexions sur “La Ronce commune

  1. Hélas, je crois que cette année, comme la précédente, ne sera pas une année à faire de la confiture de mûres (ou mûrons, c’est la première fois que je vois ce mot). La sécheresse de Juin-Juillet a fait son travail et les fruits sont peu abondants. Merci pour l’astuce concernant l’hormone naturelle de bouturage!

    J'aime

    1. Je suis allé en chercher un petit seau ce dimanche, mais c’est pas la sécheresse qui m’a empêché d’en ramasser mais le passage du broyeur dans la semaine précédente. J’en ai fait que 750 gr de gelée.
      A pluche.

      J'aime

    1. AH! Ah! notre bon vieux Johnny pour la ronce de noyer c’est pas mal dans une voiture Italienne ou alors un Jaguar, mais pas dans mes moyens, pour les noyés qui remontent à la surface il paraît que ce n’est pas beau à voir 😦
      A pluche.

      J'aime

  2. Grand souvenir d’enfance que la confection de confiture de mûres que nous allions cueillir, miam; Notre Locataire du rdc nous laissez gratter la casserole, là ou ça commençait à caraméliser re-miam

    Merci pour le retour au temps joli de mon enfance Anatole

    A+

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s