Les lépidoptères.

Les lépidoptères sont un ordre d’insectes dont la forme adulte est communément appelée papillon et dont la larve est une chenille.

Il s’agit d’un des ordres d’insectes le plus répandu et le plus largement connu dans le monde, comprenant entre 155 181 et 174 250 espèces décrites (dont près de 7 000 en Europe et 5 000 en France) réparties dans 126 familles et 46 super-familles.

Ils se caractérisent à l’état adulte par trois paires de pattes (comme tous les insectes) et par deux paires d’ailes recouvertes d’écailles de couleurs très variées selon les espèces. Les lépidoptères pondent des œufs qui donnent naissance à des chenilles. Ces dernières se transforment ensuite en chrysalides (s’abritant ou non dans un cocon préalablement tissé). Il en émerge enfin l’imago, ou papillon. Leur cycle biologique se trouve donc composé de quatre stades distincts: œuf, chenille, chrysalide et papillon. Ce sont des insectes à métamorphose complète.

Sources: Wikipédia.

Alors que ma dulcinée a croisé la route d’une chenille de couleur jaune verte, j’ai donc voulu en savoir plus sur ce drôle d’insecte.

pudibonde IMG_5102

La chenille, longue de 40 mm au maximum, est généralement jaune ou verdâtre, rarement rougeâtre. Elle porte de petites verrues d’où partent de fines soies ; au dos des 4 premiers segments abdominaux, elle porte un pinceau de soies jaunes ou gris foncé, le 8e segment abdominal porte une touffe de poils rougeâtres.

Vous sommes donc en présence si mes recherches ne sont pas erronées de « La Pudibonde » qui doit par exemple ce drôle de nom au comportement de la chenille. Au moindre dérangement cette dernière fait le gros dos en ramenant la tête dans les replis de l’avant corps, ce qui a pour effet de déployer l’abondante pilosité de la bestiole.

Elle semble dans le dernier stade avant le cocon.

Publicités

8 réflexions sur “Les lépidoptères.

  1. Pas d’hésitation, c’est bien la Pudibonde! L’adulte est un papillon dont les couleurs le font se confondre avec l’écorce des arbres. La plus grosse chenille que j’ai découverte dans mon jardin fut celle du Grand paon de Nuit, de la taille d’une saucisse.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s