L’ami des jardiniers…

Le rouge-gorge se nourrit dans les campagnes ouvertes et dans les sous-bois. Son régime alimentaire est composé surtout des invertébrés vivant par terre (insectes, notamment des coléoptères, escargots, vers, araignées). De l’automne au début du printemps, il consomme aussi beaucoup de baies et autres petits fruits. Sa technique de chasse est bien adaptée au mélange de végétation épaisse et d’espaces libres que l’on trouve dans les jardins et les sous-bois. Perché à faible hauteur, l’oiseau observe les environs, descend, saisit sa proie et se perche à nouveau. Ou bien il sautille, s’arrêtant ici et là pour chercher une victime. En forêt, le rouge-gorge profite des insectes dérangés par les faisans, cerfs et sangliers. C’est peut-être pour cela qu’il est si familier et qu’il suit de façon très intéressée la bêche du jardinier. On a vu aussi des rouges-gorges suivre des taupes creusant leurs galeries et attraper des vers.

Sources: Wikipédia.

Voila plusieurs jours que j’essayais de prendre en photo ce petit oiseau, même s’il est familier des jardiniers il est malgré tout quand même assez rapide pour prendre la poudre d’escampette avant d’avoir pu lui tirer le portrait. celui-ci est un adepte de la croquette pour chat, et il n’est pas rare de le voir dans l’assiette des félins, quand ils ne sont pas là bien entendu.

 

11 réflexions sur “L’ami des jardiniers…

  1. J’aime beaucoup le rouge gorge car il est assez familier…chez moi il se régale et reste dans le jardin…jamais loin …faut dire que je fais ce qu’il faut pour qu’il reste….par contre l’été on ne le voit pas….il se cache….pour revenir faire le curieux….bisous Anatole….je viens de téléphoner à LouLou ….une heure …agréable à parler…et échanger…..ça fait plaisir !!!

    J’aime

  2. Malheureusement, il y a bien longtemps que les Rouge-Gorges de mon jardin ont fini dans l’assiette de mes félins, comme tu le dis si bien! Dis-moi, tes Rouge-Gorges font de la spéléo, à ce que je comprends?

    J’aime

Les commentaires sont fermés.