L’Osmonde royale

Assez commune dans l’Ouest, le Sud-Ouest, la Sologne, rare et assez rare ailleurs.
En France, l’Osmonde royale est protégée ou soumise à réglementation en
Alsace- Lorraine, Bourgogne, Champagne-Ardenne, Île-de-France, Centre,
Haute-Normandie, Picardie, Franche-Comté, Nord-Pas-de-Calais, Provence-
Alpes-Côte-d’Azur.
C’est une très grande fougère qui porte bien son nom de «royale» de par sa présence

elle donne un caractère fantastique, ici c’est sur le site des Mardelles, commune de Prémery en Bourgogne, nous sommes au printemps et elle commence seulement à déplier ses frondes.
Les-Mardelles-Premery52
Ici pas question de la déplacer nous sommes en zone protégée, mais sachez qu’en médecine on peut utiliser ses racines qui possèdent des propriétés, toniques, astringentes, diurétiques ou purgatives. Elles étaient par exemple utilisées en baume contre les blessures et les ecchymoses.

En pépinière, son rhizome épais ainsi que ses fibres servent de support à la culture de certaines orchidées et à la fabrication de leur terreau.

Osmonde royale en magie

Brûlées à l’extérieur, par exemple au cours de débroussaillages, les hautes Osmondes d’eau peuvent attirer la pluie. De toute façon, leur fumée éloigne, dans un rayon de plusieurs centaines de mètres, les serpents, scorpions, tarentules, etc. Tout ce qui pique, rampe et crache du venin se comporte, face à des feux de fougères, comme des diablotins aspergés d’eau bénite.

Si vous vous trouvez à minuit, pile en un lieu désert où poussent des Osmondes et que vous n’entendez pas un bruit « mais alors pas le moindre son », un lutin apparaîtra et vous donnera une bourse remplie de pièces d’or. Dans l’Angleterre rurale du XVIII e siècle, des paysans, souvent accompagnés par leur épouse, sortaient de sous leurs draps chauds et trottaient sous la lune pour se trouver, à l’heure légendaire, sur un coin de lande marécageuse où ils avaient repéré une forte concentration d’Osmondes. Et là, rigoureusement immobiles, retenant leur souffle, maudissant le cri du hibou, ils attendaient… On appelait cela « gueuser la fougère ».

Publicités

9 réflexions sur “L’Osmonde royale

  1. A Veaugues, la seule fougère qu’on peut rencontrer est la Fougère Aigle. Ce nom lui vient de la forme de la section de la tige coupée, un peu comme pour le Sceau de Salomon.

    Dans les coins humides des Bois de Beaujeu et de la Borne, on rencontre une fougère très, très grande, au point qu’un homme de bonne taille y disparaît sans problèmes. Par contre, ne compte pas sur moi pour y aller la nuit: c’est plein de moustiques!

    J'aime

    1. Un jour que j’étais parti aux champignons j’ai voulu mettre dans le fond de mon panier un lit de fougères que j’avais pris à pleine main, et en sang j’ai du écourter mon expédition.
      A pluche.

      J'aime

  2. J’ai fait la balade des Mardelles de Prémery hier après-midi. C’est un lieu qui vaut vraiment le voyage, avec une ambiance très particulière. Pas de lutins mais presque… En repartant du ponton de l’Osmonde (magnifique), alors que je croyais être le seul être sur deux pattes de toute la forêt, je suis tombé sur un couple d’amis de Nevers que je n’avais pas vus depuis 2 ans!

    J'aime

    1. Nous devions y aller ce dimanche mais nous avons repoussé notre balade à lundi, cela nous a permis de voir cette magnifique Osmonde qui n’était pas encore dépliée lors de notre dernier passage.
      Nous n’avons rencontré personne.
      A pluche.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s