La consoude.

La consoude est une plante herbacée vivace, poussant en colonie, en Europe, en Turquie, dans la région caucasienne, mais aussi, en général, dans les régions tempérées d’Asie, d’Australie et d’Amérique du Nord. Sa hauteur varie de 30 cm à 1,30 m et ses racines peuvent, de leur côté, atteindre 1,80 m. Appréciant les milieux humides, la consoude se présente en touffes de feuilles velues et épaisses, très rêches au toucher. Les tiges florifères accueillent, à partir de la mi-mai, des fleurs en clochette, dont la couleur varie du blanc au mauve.


Au Jardin purin de consoude :

Un kilo de plante fraîche pour 10 litres d’eau (de préférence eau de pluie ou de source).

Hacher grossièrement les plantes. La fermentation prend 15 jours à 18°C. Elle peut être plus longue au printemps, ou plus rapide en été. Ca sent moins mauvais que le purin d’orties ! A utiliser dilué de 5 à 30%, sur le sol, pas sur les feuilles. La consoude s’utilise en particulier pour les plantes donnant fruits ou tubercules. Vous pouvez ajouter à la macération prêle, absinthe, tanaisie, thym, etc. pour y rajouter des propriétés insecticides et désinfectantes. N’oublions pas l’ortie, bien sûr, avec laquelle elle forme un engrais très complet.

Les propriétés médicinales de la consoude viennent de l’allantoïne qu’elle contient, qui est un activateur de croissance cellulaire très puissant. Pour cet usage, on préfère la racine, qui en est bien plus riche.
La consoude était très utilisée par les nourrices, qui souffraient fréquemment de crevasses aux seins : elles creusaient un trou dans une racine de consoude, et y mettaient leur bout de sein.

Les feuilles de consoude cuites, en cataplasmes, sont depuis longtemps utilisées pour guérir l’eczéma des animaux.

Ce qui est le plus actif, c’est la pulpe de racine fraîche, en cataplasme sur plaies même infectées, brûlures, fractures, ulcères, entorses, etc.

Sources.

Publicités

7 réflexions sur “La consoude.

    1. La consoude peut se cuisiner à la façon des épinards. On peut aussi utiliser ses grandes feuilles pour faire des rouleaux de printemps, à la viande ou aux céréales.
      Pour la macération, l’odeur doit pouvoir te décourager de la déguster avec ou sans sucre.
      A pluche.

      J'aime

  1. Ce que tu ne dis pas… C’est que la consoude est un excellent engrais et fertilisant… Sinon pourquoi la répandre sur la terre ? Ce que c’est que de faire du copié-coller, quand-même !… 🙂

    J'aime

  2. Bien jolie fleur pour un plein de bénéfice. j’ai décidé de faire des photos des plantes qui poussent par chez nous. Je t’en mettrai un exemplaire sur mon blog dès que possible. Tu pourras peut être me dire leurs noms car je suis curieuse.
    Bonne journée monsieur le jardinier herboriste

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s