Aigremoine eupatoire.

Dans l’antiquité, on attribuait à l’Aigremoine des vertus étendues contre la cataracte, la jaunisse, la morsure des serpents. Elle entra ensuite dans la composition de l’eau d’arquebuse.

Son astringence, due à la teneur en tanin, la faisait recommander par le Dr Reutter contre les crachements de sang tuberculeux.

Elle est aussi très précieuse et bienfaisante contre les affections de la gorges et de la bouche.

En infusion, à raison de 10 à 30 g par litre prendre 3 à 4 tasses par jour.

Elle est aussi appelée: Agrimoine, Eupatoire des grecs ou Herbe de saint Guillaume.

L’année passée sur cette petite chaume nous trouvions quelques orchidées sauvages mais cette fois pas une seule.

Sources: le petit Larousse des plantes médicinales.

5 réflexions sur “Aigremoine eupatoire.

Les commentaires sont fermés.