Tarte aux pommes,…

Pas vraiment beaucoup de temps à consacrer au blog en ce moment, mais il m’arrive quand même de faire un peu la cuisine, cet après-midi j’ai fait une petite tarte aux pommes et pour dimanche j’ai préparé quelques pannacotta aux chataignes, une première je ne sais pas si ce sera bon.

img_6968crème de tanaisie

La photographie c’était lorsque j’ai fait mon expérience à la Tanaisie, c’était pas mauvais, nous verrons bien demain le résultat à la châtaigne.

 

Publicités

Vous avez 1/4 d’heure à perdre…

Aujourd’hui, je n’avais pas trop envie d’aller ramasser des feuilles parce que depuis deux jours c’est la pluie et le vent qui sont au rendez-vous, en plus quand vous avez déjà passé toute la matinée en plein air vous avez bien envie de vous mettre au chaud devant la cheminée, écouter son crépitement et vérifier que la caisse à  bois est bien pleine 😀

J’avais donc un petit quart d’heure à perdre et l’autre jour j’ai vu sur le net un calendrier de l’Avent avec une petite forêt de sapins en forme de cônes de papier, la pub qui remplit ma boite aux lettres était encore sur la table, alors je me dis qu’elle pourrait me servir.

Voila donc en image ma petite collection de sapins « pub » qui me permettra d’attendre sereinement jusqu’au 24 décembre, pas besoin d’explication vous aurez compris comment faire, il vous faut le papier, des ciseaux, de la colle, un compas ou une ou deux assiettes et 24 petites étiquettes numérotées.

Refuge à chauves-souris…

Après être devenu éleveur de lombrics il y a quelques années, mon cheptel se porte bien encore aujourd’hui j’ai fait un petit nettoyage de leur habitation.

Depuis quelques jours nous avons le statut de « refuge pour les chauves-souris ».
Suite à la découverte il y a quelques semaines d’un petit corps sans vie d’une petite souris volante je me suis rapproché d’un spécialiste et j’ai eu confirmation que c’était un juvénile de Pipistrelle.

En discutant avec le spécialiste, il me dit que certainement une colonie doit vivre dans le coin et même peut-être sous votre toit. Dans les jours qui ont suivi j’ai pris mon courage à deux mains et je suis grimpé dans les combles, l’accès n’est pas le plus pratique et j’ai le souvenir que lors d’une de mes dernières expéditions j’avais eu une crampe qui ne m’avait pas fait rire. Pour ceux qui ne voit pas ce que c’est, vous êtes pratiquement dans le noir et il ne faut pas louper les solivettes (3/4cm de large) sinon c’est l’étage en dessous au travers du plafond.

En faisant l’état des lieux j’ai eu la confirmation que nous abritons une petite colonie de pipistrelles qui pour l’occasion se transforme en  nurserie durant l’été.

refugep

Reste à savoir si elles reviendront au prochain printemps.

pipistrellus-pipistrellus1

 

 

Aile de raie.

cuiseur-vapeur-2-etages-tristar-nw-fs1a-913863012_l

Jour de marché c’était l’occasion pour moi d’acheter du poisson.

Il vous faut une aile de Raie, des herbes (persil, estragon, romarin, thym) des pommes de terre, du beurre et un peu de vinaigre, et j’allais l’oublier un cuiseur vapeur.

Bien nettoyer et rincer votre poisson.
Faite le plein d’eau dans votre appareil, dans le premier panier mettre vos herbes, dans le panier du dessus glisser vos morceaux d’aile de Raie, poivrés et salés.

Mettre en marche pour 40 minutes, ajuster en fonction de l’épaisseur, la chair doit se séparer des arrêtes sans forcer.

Personnellement je fais cuire mes pommes de terre à l’eau dans une casserole séparément.

Quand le poisson est cuit, faite chauffer un bon morceau de beurre dans un casserole, y jeter une grosse pincée de persil ciselé lorsque c’est bien chaud et mettre un soupçon de vinaigre dedans, attention cela peut éclabousser.

Servir le beurre sur le poisson et les pommes de terre dans une assiette.

Vous pouvez bien entendu faire cette recette à la cocotte minute, il faut ajuster les temps de cuisson et poser le poisson sur les herbes dans le panier cuisson.

Pour connaitre les valeurs nutritives de l’aile de raie, c’est ici.

 

Jussy le Chaudrier

Jussy le Chaudrier est un petit village qui fait parti du canton de Sancergues, on y trouve une Commanderie Templière qui est mentionné pour la première fois en 1170.

La Commanderie des Bordes est le nom donné à l’ensemble commanderie et dépendances à l’époque des hospitaliers. Lorsqu’elle était possession des templiers, elle était désignée sous le nom de Commanderie de Jussy-le-Chaudrier. Elle se situait au lieu-dit actuel « Les Bordes », route de Couy, sur la commune de Jussy-le-Chaudrier, dans le département du Cher, à environ 24 kilomètres de Nevers.

1024px-chapelle_jussy-le-chaudrier

Mais aussi on peut trouver à l’écart du village les vestiges d’un passé industriel.

20161103_131333

J’ai retrouvé sur le net un document daté du 28 mai 1895 parlant d’une tuilerie situé sur cette commune.

capture-decran_2016-11-08_18-28-22

 

Dos de cabillaud, butternut au Comté, potimarron cru.

Pour 2 personnes
– dos de cabillaud
– 1 courge butternut
– 1 potimarron
– échalotte
– carotte
– Comté râpé
– huile olive aromatisé à la truffe (de noix,…)
– 1 cube de bouillon de légumes
– Sel, huile d’olive
– vin blanc
– persil
Préparation

Laver les deux courges. Éplucher la butternut, la vider, la couper grossièrement et relaver. Couper en deux le potimarron, le vider et le relaver sans l’éplucher et découper en cubes.

Réserver un petit morceau de potimarron pour faire des petits bâtonnets.
Plonger le cube de bouillon dans l’eau bouillante et y cuire la butternut et le reste du potimarron dans le bouillon de légumes. Au terme de la cuisson, bien égoutter, mixer pour obtenir une purée lisse. Ajouter l’huile de noix (je n’en avais pas alors j’ai fait avec olive aromatisé à la truffe), le Comté râpé. Saler si besoin et réserver au chaud.

Préchauffer le four à 180° (th. 6).

Saler et poser les dos de cabillaud sur un lit d’échalote finement ciselés dans une papillote en silicone (ou  papier cuisson) et déposer la carotte découpée en julienne ou dés sur le dessus et arrosé d’un filet de vin blanc et d’un filet d’huile d’olive, saler et poivrer. Enfourner 40 min environ (réduire le temps si produit frais). Au sortir du four, égoutter les pavés de cabillaud.

Servir dans une assiette, avec les petites dés de carotte, la purée de butternut avec une branche de persil et les petits bâtonnets de potimarron crus.

img_6949

Une recette inspirée par ma dulcinée, adaptée à ma façon, je ne partais pas trop confiant mais le résultat est satisfaisant.

img_6951

Voici la papillote en silicone, un produit bien sympathique.

Tartines Chèvre et figues…

Voila je viens de faire deux kilogrammes de confitures de figues et il en restait encore.

Vous prenez deux tartines de pain de mie, vous tartinez de crème fraiche épaisse, vous déposez une figue fraichement découpée en fines tranches, vous posez votre fromage de Chavignol coupé en deux, un peu de crème sur chaque morceau, un peu d’herbe du jardin (origan) et un filet d’huile d’olive par dessus.

Quelques minutes dans le four et vous mangez avec une petite salade, pour l’occasion ce sera des endivettes et des champignons du marché.

Allez je vous quitte, je m’en vais mettre le four en route, thermostat 6/7.

Lendemain d’Halloween…

img_6940

Petite ballade dans mon petit village au lendemain d’Halloween.

La campagne se pare de belles couleurs automnale et ce serait dommage de ne pas en profiter, pendant ce temps de grands volatiles poussent des cris dans le ciel.