Le carré de la vengeance

carre-de-la-vengeance

Van In: ce flic-là, vous allez l’adorer !

Un sale caractère, aucun sens de la hiérarchie, un humour caustique…  cet amateur d’art, de cigares, de bière et de jolies femmes (et plus particulièrement Hannelore Martens, substitut du procureur) n’a pas son pareil pour déjouer les affaires les plus tordues.

Éditions ALBIN MICHEL.

Je retrouve que nous avons pas mal de points communs, « Un sale caractère, aucun sens de la hiérarchie, un humour caustique » et donc il n’en fallait pas beaucoup plus pour que j’adhére à la lecture de Pieter Aspe, je le préfère même aux enquêtes de Brunetti.

Le prochain sera peut-être « Chaos sur Bruges ».

Publicités

13 réflexions sur “Le carré de la vengeance

  1. Tu as fait carrière à la Poste alors que avoues n’avoir aucun sens de la Hiérarchie?… Sinon, le portrait de ton héros ressemble en tous points à celui de Carl Morck, celui du polar Danois que je viens de terminer. Un résumé qui donne envie de lire le bouquin. Pense aux moufles cette semaine…

    J'aime

    1. Pas plus tard que la semaine dernière nous avons acheté « Promesse, de Jussi Adler », pour la Hiérarchie, selon mes supérieurs j’ai un souci avec, mais dans les « faits », j’exprime haut et fort ce que mes collègues ne disent pas, ce qui crée souvent de la tension.
      Une paire de mitaines est préparée.
      A pluche.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s