La vie s’enfuit…

 

Aujourd’hui, je suis un peu « vénère », mais je n’en parlerais pas sinon je suis allé dire au revoir à Serge, quand il n’était pas encore parti à la « gouyette » il me racontait sa jeunesse dans le maquis et un tas d’autres choses.

Voila il est parti avec la Marseillaise et le chant du partisan.

13 réflexions sur “La vie s’enfuit…

  1. D’vais pas êt tout jeunot l’gars là ! C’est son tour d’aller vouére mon Poupa, là-haut, y’s’racontront des histoires d’l’eur jeun’âge… Vingtdioux !

    J’aime

  2. Quand on quitte une personne aimée, c’est dur et le chant des partisans a accompagné mon beau père, résistant et décédé en 2002 à 75 ans, bises

    J’aime

Les commentaires sont fermés.