Le destin de Madame Picmol.

Des années d’économie. Sur tout. Même les allumettes et le papier toilette… Seul luxe : Pupuce, le chien. Nourri, soigné, bichonné. Madame Picmol est gardienne d’immeuble et il ne lui arrive jamais rien. Jusqu’au jour où elle hérite de la fortune d’une cousine qui s’est rompu le cou à la pêche aux moules. Un monde où tout n’est que luxe et volupté lui tend enfin les bras. Mais comment passer d’une vie rêvée à la réalité ?
Un premier roman frais et drôle, satire subtile d’une société figée où il est périlleux de vouloir sortir de sa condition.

9782226173256-j.jpg

52 ans et un chien qui s’appelle « Pupuce » il n’en fallait pas plus pour que je me plonge dans la lecture de ce petit roman.

Un petit roman qui peut se lire dans le train, pour se changer des thrillers ou des enquêtes et où l’on peut découvrir que finalement le destin ne tient qu’à un fil.

Ne l’achetez pas mais empruntez le dans votre bibliothèque préférée.

Publicités

7 réflexions sur “Le destin de Madame Picmol.

  1. Même si je ne prends plus le train, ton petit bouquin a l’air sympa, et ça me changerait des pavés, certes passionnants, qui font mon mnu en ce moment. Dis donc, soit tes bouquins sont très courts, soit tu lis très vite…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s