Elles sont là…

Petite promenade dans les bois ce 26 février 2017, elles sont sorties avec un peu de retard mais elles sont bien là.

img_7385img_7386

Une fois par an nous faisons notre petite expédition dans les bois histoire de cueillir un petit bouquet de jonquilles.

Habituellement nous ne sommes pas seul mais cette année nous n’avons vu personne, même pas un petit chevreuil dans les allées.

Publicités

Petite balade au lac du Val d’Auron.

Créé en 1977, le lac du Val d’Auron offre une superficie de 73 Ha, à moins de 2 kilomètres du centre-ville. Très peu profond, sa profondeur maximale s’élève à 2,5 mètres. Plus d’un tiers des bordures du lac est recouvert de béton et d’immeubles.

En plus de trouver une petite île au milieu du lac où les Hérons, Cormorans et autres oiseaux viennent trouver refuge, les berges ont été aménagées pour accueillir les petits migrateurs au printemps.

C’est une petite promenade à faire en famille, compter un peu moins de 6 kilomètres pour faire le tour, il y a de nombreux parkings tout autour.

tour du lac d'auron.png

 

Une page se tourne…

laposte1990

Voila en 1990 l’équipe que j’avais rejoint, en 2017 au plus gros de sa forme nous ne sommes plus que 9, la population a augmenté en même tant que la longueur des tournées.

Hier c’était donc ma dernière journée de distribution, à l’heure où vous verrez ce petit article mon réveil n’aura pas sonné, je serais encore sous la couette et une page de ma vie sera tournée.

Une petite pensée pour mes anciens collègues qui nous ont définitivement quitté.

Aubigny sur Nère.

Aubigny-sur-Nère, Cité des Stuarts, ville ayant appartenu à cette grande famille écossaise durant plusieurs siècles. Les Stuarts ont marqué de leur empreinte les constructions, les colombages où se mêlent la brique, la pierre et le bois.
Aubigny se visite pour découvrir le patrimoine et l’architecture très particulière de cette ville reconstruite après le grand incendie de 1512.

Autrefois, la ville était entourée par des fossés. L’enceinte était percée de quatre portes et garnie de tours rondes espacées environ de 50 m. Ces fortifications datant des XIIème et XIIIème siècles, furent détruites au cours du XVIII ème siècle et les fossés en partie comblés. Il subsiste cependant sur le boulevard de la République trois tours et des pans du mur.

aubigny-sur-nere54aubigny-sur-nere11aubigny-sur-nere12aubigny-sur-nere14aubigny-sur-nere46aubigny-sur-nere52

Lors de l’incendie de 1512, toutes les maisons, sauf une, furent détruites. La population albinienne rebâtît sa ville grâce à Robert Stuart qui lui permit de prendre dans ses forêts le bois nécessaire à la reconstruction. C’est ainsi que purent s’élever les superbes maisons à colombages que l’on peut encore admirer aujourd’hui.

La Maison François 1er, joyau de l’architecture à pans de bois daté de 1519, sublime les arts de la table, les produits du terroir et l’artisanat.

La Maison Victorine, un autre écrin, s’ouvre tous les étés, pour faire revivre le vieil Aubigny.

La Maison du pont des Foulons (la dernière photo) est la seule maison qui fut épargné par l’incendie de 1512, elle est accolée à une tour de l’ancienne fortification.

La Maison du Bailli, (la photo dessous) aussi appelée Maison de Charles VII, porte un médaillon représentant le buste du roi. Parmi les motifs ornementaux se retrouvent le B, de Béraud Stuart, et le A, de Anne Stuart.

aubigny-sur-nere26.JPG

Beaucoup d’autres maisons à pans de bois sont à découvrir dans la ville, rue des Dames, Porte Sainte-Anne-Place du Marché, rue Cambournac…

Sources ici.

 

Dernier tango à Bruges

Leur voyage de noces en Argentine a laissé des traces chez les Van In : Hannelore veut absolument que son flic de mari apprenne le tango ! Mais la disparition d’un homme perclus de dettes de jeu va le détourner des clubs de danse. Un mystère qui pourrait être lié à une affaire aux ramifications obscures, susceptible de compromettre plusieurs personnalités brugeoises.

Parties fines qui tournent mal, scandales immobiliers, pots de vin, mafia russe… quand le commissaire Van In s’en mêle, c’est tout Bruges qui tangue !

Voila encore un livre de Pieter Aspe qui a fini entre mes mains, c’est le meilleur que j’ai lu de cet auteur, on ne s’ennuie pas et il faudra attendre les dernières pages pour le dénouement.

9782226258151-j.jpg

Cette série de livre est en gros caractères et je trouve que c’est un plus pour moi.

Si vous le trouvez dans votre médiathèque, empruntez le si vous aimez les intrigues policières bien entendu.

 

 

Lampyres ou vers luisant…

Les vers luisants appelés également lampyres appartiennent à l’ordre des insectes coléoptères. Leur morphologie générale est une succession de segments relativement bien différenciés, aplatis et brun foncé. Ils rappellent très grossièrement un petit mille-pattes plat, mais avec seulement 6 pattes ! Après sa métamorphose, le mâle adulte possède un corps de 25 mm environ, portant des élytres et des ailes. La femelle, même adulte, gardera une apparence larvaire (c’est d’ailleurs pour cela que cet insecte a souvent été confondu avec un ver !). Ainsi, seul le mâle peut voler.

La façon immanquable de le reconnaître est bien sûr la lumière, appelée « bioluminescence » émise la nuit par la femelle. C’est la face ventrale des derniers segments abdominaux qui produit de l’énergie lumineuse. Ainsi lorsque la femelle relève son abdomen, le mâle peut la reconnaître et se diriger vers elle. C’est par ce comportement, qu’ils s’attirent et se reproduisent le plus souvent pendant les chaudes nuits de juin et de juillet.

En attendant l’arrivé de l’été, vous pouvez toujours regarder si vous ne trouvez pas une petite larve sous une pierre, un tas de feuilles, un morceau de bois.

img_7284img_7283

Tu veux ma photo ???

Au détour d’un chemin voila que nous rencontrons un petit groupe d’ânes.

img_7260img_7262img_7261

Super curieux les bestiaux qui étaient tout au fond du près nous attendaient sur le chemin du retour pour nous dire bonjour.

Parfois, on peut passer une bonne journée en rencontrant des ânes 😀

Le pont de Fourchambault.

En juin 1940, l’armée française en retraite fait sauter le tablier du pont (qui commençait d’ailleurs à donner maints signes de faiblesse…).

Comme à leur habitude les troupes du  Génie allemand reconstruisent alors une passerelle en bois en 1941.

En 1945 , on se prépare à la  reconstruction.

Après la guerre un pont-poutre métallique  est posé sur les culées d’origine selon la méthode américaine  du treillis Warren. En 1947, la démolition des portiques de l’ancien pont sus­pendu est effectuée.

Le nouveau pont  est inauguré en 1950.

Sources: ICI

Ayant eu l’occasion de pouvoir me garer en aval du pont j’ai pu faire cette petite photographie. Actuellement des travaux sont entrepris sur le pont de pierre à la Charité sur Loire, et pour rejoindre la petite ville de Nevers c’est l’un des moyens le plus proche pour traverser la Loire sans perdre 20 minutes, si vous n’avez pas de Canoë.

img_7251img_7248

On ne le sait peut-être pas, mais Fourchambault a eu un passé industriel, avec 2800 ouvriers dans les années 1958 aux ateliers ACMA.

Les Ateliers de construction de motocycles et accessoires créés en novembre 1950, devenus en 1954 les Ateliers de construction de motocycles et d’automobiles (ACMA) étaient une entreprise implantée à Fourchambault dans la Nièvre.
L’usine était spécialisée dans l’assemblage des cyclomoteurs Vespa puis dans la construction des automobiles compactes Vespa 400 sous licence Piaggio. Les ateliers ont définitivement fermé leurs portes le 31 décembre 1962.

Sources: Wikipédia.