Le pont de Fourchambault.

En juin 1940, l’armée française en retraite fait sauter le tablier du pont (qui commençait d’ailleurs à donner maints signes de faiblesse…).

Comme à leur habitude les troupes du  Génie allemand reconstruisent alors une passerelle en bois en 1941.

En 1945 , on se prépare à la  reconstruction.

Après la guerre un pont-poutre métallique  est posé sur les culées d’origine selon la méthode américaine  du treillis Warren. En 1947, la démolition des portiques de l’ancien pont sus­pendu est effectuée.

Le nouveau pont  est inauguré en 1950.

Sources: ICI

Ayant eu l’occasion de pouvoir me garer en aval du pont j’ai pu faire cette petite photographie. Actuellement des travaux sont entrepris sur le pont de pierre à la Charité sur Loire, et pour rejoindre la petite ville de Nevers c’est l’un des moyens le plus proche pour traverser la Loire sans perdre 20 minutes, si vous n’avez pas de Canoë.

img_7251img_7248

On ne le sait peut-être pas, mais Fourchambault a eu un passé industriel, avec 2800 ouvriers dans les années 1958 aux ateliers ACMA.

Les Ateliers de construction de motocycles et accessoires créés en novembre 1950, devenus en 1954 les Ateliers de construction de motocycles et d’automobiles (ACMA) étaient une entreprise implantée à Fourchambault dans la Nièvre.
L’usine était spécialisée dans l’assemblage des cyclomoteurs Vespa puis dans la construction des automobiles compactes Vespa 400 sous licence Piaggio. Les ateliers ont définitivement fermé leurs portes le 31 décembre 1962.

Sources: Wikipédia.

 

 

 

Publicités

10 réflexions sur “Le pont de Fourchambault.

  1. Un gars comme toi n’a pas de canoë? J’apprends que Fourchambault avait eu un pont suspendu; les travaux de reconstruction sont allés plus vite qu’à Cosne, qui demandera 10 ans de plus. J’en profite pour ajouter que Fourchambault est née de l’industrie, tout comme Torteron.

    J'aime

    1. Et non pas de canoë, mais je dois avouer où j’ai eu ma période « construction de bateau de Loire ».

      Actuellement l’industrie a déserté Fourchambault, il reste peut-être Renault Trucks qui fabrique des pièces pour l’armée.
      A pluche.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s