L’herbe du bon soldat.

L’herbe du bon soldat a été associée à Jupiter, le dieu bienfaisant et protecteur des Romains. plus tard, les soldats du bon Dieu, les moines chasseurs de diables, l’ont utilisée pour nettoyer les lieux infectés par la présence du malin et de ses suppôts.

C’est une petite plante haute d’environ 20 à 50 cm, à la tige grêle, ramifiée vers le haut. Chaque rameau se termine en plein été par une fleur à cinq pétales jaune vif, nettement séparés les uns des autres. Les feuilles sont à formes variables, celles du haut en général assez grandes, trilobées, aux bords en dents de scie. La plante est velue, à l’automne elle se reconnaît à ses têtes rondes, hirsutes, formées par les graines à crochets.

benoite commune5benoite commune6benoite commune7

On l’appelle aussi, Benoîte des villes, Benoîte urbaine, Herbe de saint Benoît, Herbe à la fièvre, Herbe bénite, Racine-bénite, Benoîte officinale, Racine de giroflée.

Les jeunes feuilles,  sont consommées crues en salade mais deviennent rapidement coriaces. Elles sont alors préférées cuites en légume.
Les racines fréquemment utilisées pour parfumer les plats ou boissons (bière, vin..) de leur odeur fumée et de clou de girofle. Attention, leur saveur est délicate et se perd facilement parmi d’autres ingrédients.
Parfois  les Racines séchées sont utilisées comme épice, substitut de girofle ou de cannelle.

Vous l’aurez compris, on a toujours besoin d’un pied de Benoîte chez soi 😀

Publicités

8 réflexions sur “L’herbe du bon soldat.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s