Le Clytre des saules.

arthel26-clytre des saules

Le Clytre des saules (Clytra laeviuscula) est un insecte coléoptère de la famille des chrysomélidés. Il se distingue des coccinelles (famille des Coccinellidae) par sa forme plus allongée et les tarses (extrémités des pattes) formés de cinq parties (trois pour les coccinelles). La longueur de l’adulte varie de 6 à 10 mm et sa largeur est d’environ 4 mm.
Les élytres sont orange brillant avec quatre taches noires. Les taches à l’avant sont petites et discrètes. Les deux autres, très grandes, peuvent parfois se confondre en une seule. Le prothorax est noir et brillant. Comme l’espèce proche Clytra quadripunctata, on le trouve près des fourmilières où il pond et où se développent les larves.
Le Clytre des saules se rencontre en Europe centrale et du sud, entre mai et août, dans les lisères forestières et les prairies sèches.
Les adultes se nourrissent essentiellement de feuilles de saules. La femelle emballe chaque œuf avec ses pattes postérieures dans une « boîte » d’environ 2 mm et l’abandonne à proximité d’une fourmilière. Les fourmis l’utilisent comme matériau pour la constitution de la fourmilière. Le stratagème permet aux larves de s’y installer.
Elles se nourrissent des restes laissés par les fourmis, de leurs œufs et larves. Le cycle larvaire dure environ deux ans.

Sources: Wikipédia.

Ce petit insecte a été pris en photographie dans un petit village du Nivernais, Arthel, à deux pas du Château de la Motte.

arthel18

arthel21

 

 

 

Publicités

10 réflexions sur “Le Clytre des saules.

  1. La prochaine fois que je verrai un coléoptère orange allongé, je lui demanderai de me montrer ses tarses. Sinon, il y a des petits futés partout; une sorte de Coucou des insectes, ce Clytre!

    J'aime

      1. Le jour où je l’aurais perdu… Je serais Alzheimer dans un mouroir… Ce qui pourrait bien être pas si éloigné que ça…

        J'aime

      1. Je me demande si je préfèrerais être Chirac avec son confort mais son Alzheimer, ou moi sans Alzheimer mais dans ma situation actuelle ? Le risque c’est de rester dans ma merde et d’attraper l’Alzheimer… Car Dieu n’a pas su partager équitablement : « Aux riches la bouffe et aux pauvres l’appétit »…

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s