La tanaisie.

La tanaisie a pu être utilisée autrefois comme vermifuge, elle contient une huile essentielle dont un constituant, la thuyone, est très toxique à dose élevée.
Ses feuilles préparées en infusion étaient réputées avoir des propriétés toniques, antispasmodiques et fébrifuges.

Elle a également des propriétés insectifuges efficaces contre les fourmis, les mites, les puces, les punaises,  etc.
On l’emploie en préparant des sachets de feuilles et d’inflorescences séchées.

Dans une recette Anglaise Médiévale, on utilise les feuilles hachées pour aromatiser l’omelette.

Séchée, cette plante est utilisée par certains apiculteurs comme combustible pour l’enfumoir. Elle aurait l’avantage d’avoir un effet calmant sur les abeilles et l’odeur de la fumée produite serait sans incidence sur le goût du miel.

Répulsif contre les tiques. On peut se frotter les poignets, la nuque, les chevilles avec une feuille, les tiques et moustiques détestent cette odeur.

La tanaisie appartient à la même famille que les pyrèthres communément utilisés comme insecticide biologique.
La tanaisie peut ainsi également servir à la préparation d’un insecticide naturel très puissant.

On peut aussi faire un purin de tanaisie.

Mettre à fermenter (dans un récipient non métallique) 2 kg de plante entière fraîche dans 10 litres d’eau de pluie ;
Couvrir et brasser quotidiennement le purin ;
Le purin est prêt lorsque l’on n’observe plus de bulles quand on brasse (cela demande environ 10 à 15 jours selon la chaleur) ;
Filtrer et utiliser le purin dilué à 10 ou 20 % en arrosage au pied des plantes que l’on souhaite protéger.
Cela éloigne de nombreux insectes et aurait également une action préventive contre la rouille et le mildiou.

IMG_8121

En 2015, j’avais fait des petites crèmes à la tanaisie et vous voyez que deux ans plus tard je suis encore en pleine forme.

 

 

 

10 réflexions sur “La tanaisie.

    1. Comme avec beaucoup de chose de la vie, l’abus finit par nous tuer.
      Voila la recette de l’omelette
      4 œufs
      1 c à s de feuilles de tanaisie hachées
      Sel et poivre du moulin.
      Battre les œufs en omelette et ajouter les feuilles hachées.
      Cuire selon la consistance désirée (baveuse ou bien cuite.)
      A pluche.

      J’aime

    1. De laquelle tu veux parler ?
      Euthanasie volontaire : lorsqu’un individu a la capacité mentale et physique de demander de l’aide pour mourir et qu’il le demande. La plupart des auteurs qualifient également d’euthanasie volontaire le cas d’un individu qui n’a plus la capacité mentale et physique de demander de l’aide pour mourir mais qui a pu exprimer précédemment un tel souhait.
      Euthanasie non volontaire : lorsqu’un individu n’a plus la capacité mentale et physique de demander de l’aide pour mourir ou de s’y opposer et qu’on ignore quelle aurait été sa volonté.
      Euthanasie involontaire : lorsque l’acte d’euthanasie est pratiqué sur un individu qui a eu l’occasion d’exprimer une opposition explicite (assimilée à un meurtre).

      Tout cela sort un peu de mes compétences quand même.
      A pluche.

      J’aime

Les commentaires sont fermés.