Le Sedum en fleurs et pourpier…

Le Sedum appartient à la famille des Crassulacées, qui compte environ 1 500 espèces de plantes majoritairement succulentes.
Dans cette famille on trouve les Kalanchoés, les Crassula et les joubarbes.
Ces plantes succulentes, communément appelées « plantes grasses », se sont adaptées à la vie en milieu aride en stockant de l’eau dans leurs tissus, ce qui leur donne un aspect «gonflé ». Leur métabolisme les rend particulièrement adaptés à la sécheresse. Leurs stomates (organes régulant les échanges gazeux) s’ouvrent la nuit, car la température y est plus basse, et se ferment le jour, ce qui permet d’éviter les pertes en eau.

Il existe plus de 400 espèces de Sédums, et de nombreuses variétés.
Ils sont très proches du genre Hylotelephium, qui est parfois utilisé comme synonyme de Sédum.
En France, on trouve une trentaine d’espèces, dont Sedum acre, Sedum rupestre ou Sedum album, qui poussent généralement sur des murets, dans des enrochements ou pelouses sèches, en situation ensoleillée.

Les fleurs prennent la forme de petites étoiles. Elles comportent généralement cinq pétales, cinq sépales et dix étamines. La floraison peut être blanche, rose ou jaune.
Les fleurs sont mellifères, elles attirent les papillons et abeilles par leur nectar.

Pourpiers en fleurs et autres petites plantes.

14 réflexions sur “Le Sedum en fleurs et pourpier…

  1. J’adore toutes ces plantes-là! Wikipedia dit du pourpier qu’il est caractéristique d’un sol carencé en calcium; pourtant, le moins qu’on puisse dire est que ce n’est pas le cas chez moi! Certains le mangent, mais je n’aime pas. Plutôt dans le jardin que dans le saladier!

    J’aime

  2. Je connais « Pourpier », mais pas pourprier ? Je connais aussi le « pu-l’pied », mais c’est une autre histoire… malodorante… 🙂

    Bonne journée

    J’aime

Les commentaires sont fermés.