Une dernière petite promenade…

Entre le Golfe du Morbihan et la Baie de Quiberon, Locmariaquer porte toujours son regard sur l’océan et respire la Bretagne traditionnelle.
Authentique village breton, Locmariaquer dévoile, en marge de ses plages de sable, un patrimoine attachant avec son village de vieilles maisons, son port pittoresque, son marché estival au bord du Golfe du Morbihan, son labyrinthe de ruelles, ses mégalithes, son église paroissiale et ses chapelles.

locmariaquer9locmariaquer10locmariaquer17locmariaquer25

Vers 3 000 – 2 500 ans avant J.-C.
Construite face à l’océan,

locmariaquer31

cette sépulture appartient à la catégorie des allées couvertes. Longue de 24m, elle présente un coude à 120 °, une cellule terminale et un cabinet latéral.


Fouillée à de nombreuses reprises dès 1813, elle n’a apparemment pas livré de mobilier exceptionnel, mais tous les chercheurs se sont intéressés aux nombreuses gravures qu’elle contient. A l’origine, 13 supports étaient signalés comme gravés, aujourd’hui seuls 5 restent lisibles.
Ces gravures sont inscrites dans une sorte de cadre rectangulaire ou ovalaire, mais l’intérieur de la représentation varie à chaque fois. Si la forme générale rappelle certaines « idoles en écusson », il reste difficile d’identifier avec certitude ces représentations.

locmariaquer39
On sait qu’à l’origine, le monument était englobé dans un tertre très compact, mais celui-ci fut détruit par un fouilleur en 1814. Une première restauration eut lieu en 1893, la dernière dans les années 70 (de cette époque datent des dalles de couverture « striées »).
Le bloc redressé à l’entrée était en fait probablement une des dalles de couverture. Il est orné de cupules. L’allée couverte est un dolmen démesurément long composé d’une chambre unique. Son plan correspond à celui d’un long couloir.
L’allée couverte est extrêmement longue, alors que sa largeur et sa hauteur de voûte sont faibles. Selon Jean L’Helgouach, l’allée couverte est généralement divisée en deux parties d’inégales longueur par une dalle transversale séparant la chambre (cella) de l’anti-chambre (antecella).
L’antichambre ne peut être plus haute que la chambre. L’entrée est toujours située dans l’axe du monument.
Comme tout dolmen, les parois latérales sont délimitées par des orthostates (pierres dressées, plantées à la verticale ou sur chant).

Sources: ici et .

Locmariaquer est un joli petit village qui mériterait bien une visite un peu plus longue, mais en trois jours il faut se faire une raison. Ce sera pour une prochaine fois.

Publicités

8 réflexions sur “Une dernière petite promenade…

    1. Je me suis transformé en explorateur dans cette allée couverte, plié en deux, dans le noir jusqu’à la dernière salle, on devrait toujours avoir une lampe de poche sur soi, plusieurs fois ma tête a heurté les blocs de pierre sans qu’aucun ne soit déplacé 😀
      Il fallait bien qu’ils s’occupent quand même.
      A pluche.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s