Recyclage

Voila encore une drôle d’idée qui a traversé la tête de ce pauvre anatolem.

Il s’est mis dans la cervelle qu’il pourrait à partir d’une charnière de volet qui traîne dans le garage depuis des mois faire quelque chose de ce morceau de métal. Avant de rejoindre l’entreprise qui m’a nourrie durant ces quelques dizaine d’années, j’avais fait des études dans la mécanique, j’ai un BEP de mécanicien monteur et un CAP d’ajusteur, diplômes qui ne m’ont jamais servis puisque j’ai bifurqué à un moment, enfin…

J’ai toujours eu depuis que j’étais tout petit envie de bricoler, tondeuse, mobylette, taille-haie, tronçonneuse mais je ne m’étais pas encore aventuré dans le travail du forgeron, alors depuis un petit moment j’ai cette idée de me faire un couteau en partant d’un morceau de métal, de bois et de tous engins qui pourra me rendre service.

Voila donc après deux heures de boulot ce que j’ai pu sortir de ce morceau de ferraille.

Voila donc le morceau qui commence à prendre forme.

Il y a encore un peu de travail à faire mais cela ressemble à ce que je voulais réaliser.

La suite quand j’aurais récupérer quelques feuilles de papiers abrasifs.

Publicité

14 réflexions sur “Recyclage

  1. Tu n’as pas été ajusteur pour rien, puisque ça te sert à la maison! Je vois que tu travailles exclusivement par enlèvement de métal (découpe et abrasion). Comptes-tu te mettre au forgeage,

    J’aime

    1. Il me reste encore quelques bases et quelques limes.
      Pour le moment je suis dans la phase de dégrossissage, on arrive à deviner la forme et la taille (environ 27cm de long), il faut que je fasse l’émouture, ensuite traitement à la forge, faire le manche et finition.
      Je ne sais pas si ce sera finit pour Noël.
      A pluche.

      J’aime

  2. Belle réalisation! L’homme n’a-t-il pas commencé par se fabriquer des armes pour chasser et subvenir à ses besoins?
    C’était alors le début de l’humanité… et on pourrait considérer qu’il s’agit d’une réminiscence ancestrale! dans ce comportement. Mon admiration totale pour ce travail et beaucoup plus gratifiant à mes yeux que les masturbations intellectuelles de l’énarque ou du polytechnicien.

    J’aime

    1. Je trouve que toutes ces techniques ancestrales viennent à disparaître, je vais dans les jours à venir devoir traiter la lame pour la tremper et donc il me faudra une petite forge, donc je m’inspire de celles de époque gauloise pour la suite du projet.
      Personnellement je suis plus admiratif devant un forgeron qui va me sortir quelque chose d’un morceau de métal que d’ un banquier de chez Rothschild qui s’est reconverti.
      A pluche.

      J’aime

Les commentaires sont fermés.