La liste de mes envies…

Et non, je ne vais pas vous énumérer la liste de toutes mes envies, un article de blog ne suffirait pas à tous les afficher. Mais pour cette fois c’est un livre que j’ai lu dans la semaine et que j’ai trouvé un peu dur, mais chacun pourra y aller de son propre sentiment une fois la lecture finie.

Jocelyne, dite Jo, rêvait d’être styliste à Paris. Elle est mercière à Arras. Elle aime les jolies silhouettes mais n’a pas tout à fait la taille mannequin. Elle aime les livres et écrit un blog de dentellières. Sa mère lui manque et toutes les six minutes son père, malade, oublie sa vie. Elle attendait le prince charmant et c’est Jocelyn, dit Jo, qui s’est présenté. Ils ont eu deux enfants, perdu un ange, et ce deuil a déréglé les choses entre eux. Jo (le mari) est devenu cruel et Jo (l’épouse) a courbé l’échine. Elle est restée. Son amour et sa patience ont eu raison de la méchanceté. Jusqu’au jour où, grâce aux voisines, les jolies jumelles, 18.547.301€ lui tombent dessus. Ce jour-là, elle gagne beaucoup. Peut-être…

bm_cvt_la-liste-de-mes-envies_9839

Tout le monde s’est un jour posé la question d’un gain faramineux et des conséquences sur la vie quotidienne. Et tout le monde s’est imaginé rayant ligne avec ligne la liste des petits ou grands rêves qui, comme le dit l’auteur, sont «nos petites choses à faire, qui nous projettent à demain, à après-demain, dans le futur ; ces petits riens qu’on achètera la semaine prochaine et qui nous permettent de penser que la semaine prochaine, on sera encore vivant». L’identification est immédiate : la mercière en nous s’y retrouve.

Grégoire Delacourt dans « la liste de mes envies » nous offre un roman touchant et palpitant, pour moi la lecture se termine bien, mais je suis triste pour Jocelyne.

11 réflexions sur “La liste de mes envies…

  1. Non , non et non ! Je ne dirais pas la liste de mes envies… Ça tourne toujours autour des chiottes… petites ou grosses, les commissions n’ont guère à voir avec les courses…
    Il fait beau ici…
    Bonne journée

    J’aime

    1. Ok, nous passerons sur tes petites et grosses envies, ce matin je réponds au téléphone car il parait que j’ai gagné 1000€ (en bruit de fond on entend plusieurs personnes qui discutent), je lui réponds qu’on a jamais vu gagner autant d’argent avec un coup de fil, et bien elle a raccroché.
      Il fait beau ici, mais le vent accentue la sensation de froid.
      A pluche.

      J’aime

Les commentaires sont fermés.