Mais qu’est ce qu’on va faire de cela…

Un vieux balai à feuilles qui a perdu la moitié de ses dents.

balai-a-gazon-et-a-feuilles-fil-rond

Une barre de tasseau d’environ deux mètres.

b_1_q_0_p_0

Du contreplaqué de 5mm.

contreplaque

Un pot de colle à bois.

b_1_q_0_p_0

Et divers chutes de bois, dont quelques lattes de lambris.

Une scie sauteuse qui fonctionne maintenant que j’ai trouvé des lames, une scie à cloche que j’ai du bricolé à cause d’une vis de serrage brisée, du papier abrasif, un ponceuse à bande, un peu de courage et surtout des idées.

Alors la première réalisation c’est une nouvelle maison pour Zaza qui en fait s’appelle Michael (c’est un mâle), un rescapé de la broyeuse de la DDE (quand c’était encore eux qui taillaient les bas cotés, maintenant on sous-traite, c’est moins cher).

C’est sa résidence printemps-été, le reste de l’année elle retrouve ses quartiers d’hiver avec une température qui varie assez peu, entre 8 et 12° C.

Et mon deuxième projet c’est un piano africain, en  construction.

Actuellement au collage il fera sans doute la « une » de ce blog dans les jours à venir si le résultat est à la hauteur de mon espérance car comme tout est fait au « feeling » rien n’est gagné d’avance.

 

Publicité

15 réflexions sur “Mais qu’est ce qu’on va faire de cela…

  1. Prenez, Anatole; plongez le dans un scanner; donnez-lui une liste à la Prévert en remplaçant le raton laveur par une tortue, mâle; demandez-lui : « Qu’est-ce qu’on peut faire avec tout cela ? » Et votre écran en devient tout rouge. Pas un neurone qui ne se mette en branle et ne sonne une idée ou deux ! Bravo, Anatole !

    J’aime

    1. Tu ne vas pas me croire mais je reviens de faire les courses et en voyant les boites de gâteaux, boites de sardines j’étais en train de « voir » ce que j’allais pouvoir en faire une fois vide, tu penses que c’est grave ?
      Mais capacités informatiques ne me permettent pas encore de créer un programme en python qui pourrait une fois alimenté en informations me sortir une liste des possibilités de recyclages.
      Je dois avouer aussi que j’ai un carnet de commandes bien rempli, car dans la famille on ne manque pas d’idées 😀
      A pluche.

      Aimé par 1 personne

  2. Super! La tortue va être ravie! Et le piano africain est très beau, j’attends par contre de voir comment tu vas fixer tout ça!

    J’aime

    1. Depuis que j’ai fait la photo j’ai ajouté deux autres lames, j’ai changé le chevalet, j’ai collé la caisse, les fixations sont faites, il me reste à poncer et peut-être faire quelques décorations sur le caisson. J’ai dans l’idée d’en faire un autre avec une boite de sardine mais j’ai pas encore mangé ce qu’il y a dedans 😀
      Je ferais sans doute l’article pour samedi si tout va comme je veux.
      A pluche.

      J’aime

  3. J’imagine que Zaza est un hérisson? Quant aux broyeurs de la DDE, ils sont toujours à l’oeuvre, mais ont simplement changé de nom et de couleur (jaune au lieu d’orangé). Par contre, nombre de communes sous-traitent l’entretien de leurs chemins et, pour nombre d’entre elles, c’est une excellente idée. Cela permet d’utiliser du matériel récent et performant, manipulé par des gens qui savent s’en servir, puisqu’ils ne font que ça, un peu comme eux de la « DDE ». D’autres communes, enfin et hélas, ont renoncé à entretenir leurs chemins: c’est le cas de Veaugues…

    J’aime

    1. Zaza est une tortue que j’ai trouvé sur la route il y a quelques années, le hérisson est de retour depuis quelques jours et nous laisse quelques souvenirs sur la terrasse mais il n’occupe pas le gîte que je lui ai construit.
      La DDE ne s’occupe pas du réseau secondaire, parfois il ne faut pas passer après « les gens qui savent s’en servir » si tu ne veux pas changer une roue sur le bord de la route.
      A pluche.

      J’aime

      1. C’est probablement un choix de chaque canton car je peux t’assurer que, sur les routes autour de Veaugues, ce sont bien toujours les engins et le personnel du Conseil Départemental qui fauchent les accotements. Certes, ils savent se servir de leur matériel (et ce n’est pas évident) puisqu’ils ne font que ça toute l’année, mais leur conscience devrait les pousser à ramasser les ordures au lieu de les broyer sans états d’âme.

        J’aime

      2. Certainement un choix des communes, mais broyer les haies pour remplir les fossés et en mettre plein les routes je trouve que ce n’est pas une bonne idée 😀
        A pluche.

        J’aime

  4. Je vois que ton imagination fertile n’est pas à court de projet… Et je crois que tu as raté ta vocation… Il n’est peut être pas trop tard pour inventer kék’chose et te présenter au concours Lépine…
    Bonne journée

    J’aime

    1. Je te rassure j’ai eu le concours « Lépine » pas plus tard qu’il y a quelques jours quand j’ai du remettre le parc en bois de la tortue et qu’il a fallu que m’amuse avec une épingle à nourrice et une pince à épiler.
      C’est certain que j’aurais pu choisir une autre voie et que ma vie aurait été différente, mais « si » ma tante en avait on l’appellerait mon oncle.
      A pluche.

      J’aime

    1. merci, c’est encouragent, la tortue est réveillée mais les températures nocturne sont encore basses pour la laisser dehors toute la journée, la semaine prochaine cela devrait pourvoir se faire.
      A pluche.

      J’aime

    1. Elle est réveillée mais nous ne l’avons pas encore mis dehors cars la nuit la température baisse un peu trop, la semaine prochaine elle va retrouver le parc de G&A 😀
      A pluche.

      J’aime

Les commentaires sont fermés.