Mon dernier projet, épisode 2

Suite du projet de séchoir solaire, la construction avance doucement à cause d’un petit problème mécanique, la scie cloque qui me sert pour percer les trous d’aération m’a lâché au milieu du deuxième trou.

IMG_9846

C’est un vieil outil qui doit avoir plus de 25 ans, j’ai déjà bricolé une fois pour lui donner une seconde vie, mais il n’y a plus rien à faire.

scie-cloche-amovible

Je suis donc coincé le temps d’aller faire les courses, mais cela ne m’empêche pas de poursuivre le reste. Aujourd’hui, je me suis attaqué au caisson qui fera office de radiateur, j’ai fait le fond et fixé.  Quand ce sera terminé je passerais un peu de peinture maison noire  à l’intérieur du caisson.

Voila c’est terminé pour cet épisode.

15 réflexions sur “Mon dernier projet, épisode 2

    1. Le principe est simple, tu fais circuler un flux d’air chaud, et les machines que tu achètes dans le commerce font la même chose mais avec l’électricité, l’avantage de ces dernières c’est d’être compactes et la température est régulée.
      Mais lorsque tu as du temps et que le soleil brille pourquoi se priver de cette énergie gratuite.
      A pluche.

      J’aime

      1. J’ai toujours été curieux par nature et savoir comment cela fonctionne, alors quand tu le fais toi même tu comprends mieux (enfin quand cela fonctionne).
        A pluche.

        J’aime

  1. Quelle cloche, cette scie cloche !… Ton radiateur en fait c’est un élément conducteur (métal) qui absorbe la chaleur grâce à sa couleur noire mate ? Isn’t it .?

    Bon dimanche

    J’aime

    1. Pour le moment le radiateur n’est pas en métal mais en bois, l’intérieur est peint en noir, si je vois que la température ne monte pas assez j’y glisserais une tôle noire, j’en ai pas à disposition pour le moment.
      Effectivement c’est la couleur noire qui absorbe la chaleur.
      A pluche.

      J’aime

      1. L’idée ce n’est pas de cuire, ce n’est pas un four solaire, l’idée c’est de faire circuler un flux d’air chaud pour sécher les fruits, donc on emprisonne l’air dans le caisson en bois qui est isolant, l’air est réchauffé grâce à la vitre, lorsqu’il est chaud il monte et passe dans la boite de séchage, ce qui crée le flux d’air.
        La tôle noire permet de gagner quelques degrés (2 ou 3°c) d’après les expériences qui ont été faites.
        A pluche.

        J’aime

Les commentaires sont fermés.