Premier test… suite du projet solaire.

Voila la phase de test est arrivée, pour le moment il n’y a pas de tôle dans le caisson et c’est juste la peinture noire qui amplifie la chaleur, j’ai mis un thermomètre pour voir si l’effet escompté était présent.

Quand j’ai installé le séchoir sur la terrasse à 15h30, il faisait entre 15 et 16° C, j’ai un arbre qui fait un peu d’ombre. j’ai mis le thermomètre dans le caisson, à 16 heures il affichait 21° C, à 16h30 il est à presque 25° C.

Il est 17h, on peut lire qu’il y a 30° dans le coffre et toujours 15 à 16°C dehors.

Je ferais un nouveau test demain car le soleil devrait être plus présent.

J’ai taillé quelques petites branches de noisetier pour faire sécher une pomme.

Ce matin, installation de la porte, avec une charnière faite avec un morceau de chambre à air, un autre morceau me sert aussi pour fermer et maintenir la porte fermée. J’ai mis quatre tasseaux pour faire office de rail pour les prochaines clayettes que je fabriquerais dans les jours à venir.

J’ai installé un système astucieux  qui me permet de retirer le coffre de séchage pour le rentrer durant la nuit ou lorsque le temps semble menaçant.

Un écrou papillon serre une cale qui maintient le coffre en place, après l’avoir desserré on fait un petit quart de tour à la cale et on peut retirer la caisse.

Mardi 17 avril, premier test, j’ai mis en place le séchoir pour qu’il profite un maximum du soleil.

Départ en température vers 9h45 avec 18°C et un maximum de 37°C vers 18h.

Publicité

16 réflexions sur “Premier test… suite du projet solaire.

  1. Effectivement, tu auras intérêt à rentrer tes clayettes de fruits la nuit, pour éviter la condensation. Sinon, pour traiter de plus grandes quantités, tu as aussi la solution de l’épave de voiture devant la maison, à condition bien entendu qu’elle ait encore ses vitres…

    J’aime

    1. Oui, les nuits sont humides encore, pour l’épave de voiture je ne suis pas certain que le maire soit d’accord ni les voisins, cela ressemblerait trop à Toulouse 😀
      Sans compter toutes les vapeurs toxiques que dégage l’intérieur des véhicules en plein soleil.
      A pluche.

      J’aime

    1. C’est un peu juste, faudrait monter jusque 40°C ou 45°C maximum, après 8 heures passées dans le séchoir la pomme n’est pas encore toute à fait sèche, il lui manque encore quelques heures.
      A pluche.

      J’aime

    1. Cela réclame encore quelques améliorations mais cela fonctionne comme je l’avais prévu, c’est quand même que du bricolage et je n’ai pas de diplôme d’ingénieur 😀
      A pluche.

      J’aime

  2. Je reçois tes nouveaux articles avec moult retard… parce que cela déconne chez la poste.net
    Tu vas bientôt faire cuire un œuf sur le plat avec ton four solaire…
    Bonne soirée

    J’aime

    1. Oui, laposte.net est en travaux, c’est un peu le bazar dans la réception du courrier (quand on le reçoit), mais ils s’excusent sur le site pour les retards.
      A force de faire des améliorations au séchoir solaire aujourd’hui je suis monté à 57°C, ce qui est un peu trop pour ce que je veux en faire, il y a encore quelques réglages à faire pour gérer le flux.
      A pluche.

      J’aime

  3. Je suis en train de faire sécher une banane, mais faudra encore quelques heures pour arriver au résultat souhaité.
    La pomme que j’ai fait sécher n’a pas eu le temps de visiter le bocal qu’elle a été mangée.
    A pluche.

    J’aime

Les commentaires sont fermés.