Suite du projet solaire…

Voila après quelques semaines de bricolage je suis arrivé à construire un séchoir solaire qui ne réclame aucune énergie nucléaire, qui m’a coûté seulement quelques euros, les vis et les tasseaux en bois, tout le reste c’est de la récupération.

C’est un séchoir qui devrait pouvoir être opérationnel quelques années en le préservant des épisodes pluvieux (il y a deux panneaux d’agglomérés qui ne supportent pas l’eau), ce sera sans doute un de mes prochains bricolages (refaire le coffre de séchage).

Alors j’ai remplacé la charnière en chambre à air par deux en laiton que j’ai retrouvé dans mon bric à brac, mis un loquet en bois pour fermer la porte, fait deux clayettes en bois recouvertes de moustiquaire.

J’ai posé des bandes d’adhésif pour isoler un peu plus le coffre de chauffe et éviter les pertes de chaleur. J’ai mis deux jambes de force pour consolider les pieds arrières.

Voila donc en images le projet pratiquement fini, il a fallu deux jours pour faire sécher une pomme coupée en rondelles (soit 2 x 8 heures de soleil), c’était avant que je fignole l’isolation et mon séchoir était au milieu de la pelouse.

IMG_9932

Maintenant je pense que pour récupérer un maximum de chaleur je vais le laisser à l’entrée sur les pavés.

Pour accélérer le processus de séchage je pense qu’il faudrait ajouter sous la vitre une tôle noire mais pour le moment ce n’est pas d’actualité. En ce début de printemps je suis arrivé à faire monter la température à 42°C avant le fignolage d’isolation.

J’ai mis le coffre en place cet après-midi vers 15h30 , quand j’ai fait les photographies, le thermomètre affichait 19°C, il est actuellement 16h30 et il y a 43°C dedans.

 

11 réflexions sur “Suite du projet solaire…

    1. On peut bien entendu faire sécher les aromatiques, victime de son isolation le séchoir a affiché jusque 56°C, ce qui est un peu trop, il faut que je gère le flux, j’ai récupéré un ventilateur d’ordinateur et un panneau solaire que je vais installer pour ventiler. Après 6h dans le caisson la banane n’est pas encore tout à fait sèche.
      A pluche.

      Aimé par 1 personne

  1. J’avais une fois mesuré la température dans un car resté une journée d’Eté en plein soleil: 45°. Peut-être pourras-tu dans l’avenir faire sécher sauterelles et araignées pour les servir en apéritif à tes invités; il paraît que c’est excellent et très nourrissant…

    J’aime

    1. Au boulot, j’avais aussi un thermomètre mais c’était pour mesurer les températures plutôt basse quand le chauffage était en panne ou que la cuve de fuel était vide. Les grillons n’ont pas encore poussé la chansonnette mais je pense que cette année ils vont encore être au rendez-vous, leurs cachettes hivernales sont ouvertes.
      A pluche.

      J’aime

    1. La banane est train de sécher dans le caisson, il y a 49°C et le ventilateur que j’ai installé ce matin tourne bien.
      Merci mais c’est en piochant les idées que je bricole l’engin, heureusement le soleil est là pour m’encourager 😀
      A pluche.

      J’aime

  2. ça fonctionne mieux que bien alors si les températures commencent à être trop élevées! Heureusement peut-être car les abeilles pourraient confondre l’appareil avec une ruche!

    J’aime

Les commentaires sont fermés.