La vie au village…

Pas de répit pour la maison médicale, après la couverture les ouvriers s’attaquent à la façade, après la pose d’un petit enduit c’est l’habillage.

Dans la foulée ils ont percé une fenêtre supplémentaire dans le pigeonnier et ont enlevé une partie du vieil enduit.

D’après mes dernières informations il va servir de local technique, peut-être pour la climatisation ?

 

17 réflexions sur “La vie au village…

      1. On a deux ophtalmo. Un an de délai ! Quand je veux un rendez-vous rapide, je vais à Versailles à 130 km, clinique ophtalmique du Mont Boron… Vive la désertification.
        Bonne journée

        Aimé par 1 personne

  1. A voir ces coffrages maintenus en place par des serre-joints, je crains le pire pour cette ouverture supplémentaire. J’attends cependant la suite pour formuler mon avis.

    J’aime

  2. Punaise ! Le bardage bois fait penser à notre pôle médical sauf que chez nous il est horizontal… Notre architecte qui a pris sa retraite et est parti, ne serait-t-il pas allé s’installer par chez toi . Il s’appelle Hubert Masson. Renseigne-toi… Les architectes, c’est comme les artistes, même à la retraite il continuent à créer, même si c’est de la merde…
    Bonne journée

    J’aime

    1. Le projet sera réalisé par l’Agence Stéphane PICHON, architecte, accompagné par le bureau d’étude
      M A C O U I N-T R A M I E R , a v e c MARINIER, dans les diverses phases de l’étude. Le chantier est prévu sur une période de 10 mois environ.
      A pluche.

      J’aime

      1. Nous, dans la petite ville la plus proche, on a un bâtiment industriel sur pilotis béton, destiné à un commerce, qui se construit et est en phase d’achèvement. Il prend la place d’un centre pour handicapés démoli. Les occupants ont été logés en périphérie, loin de tout, sous prétexte qu’il y avait une légère inondation tous les 15 ans… Les autres commerces et habitations s’en accommodent… (Ceci explique les pilotis)… Mais ils ont foré pas très profond, seulement dans l’épaisseur du remblai constitué par les gravats concassés de la démolition… Cela promet des belles fissures et surtout des rigolades de ma part… J’adore me foutre des incapables…

        Bonne journée

        J’aime

    1. On est bien d’accord et avec la désertification médicale partout en France il y a de quoi se poser des questions ?
      J’ai lu pas plus tard que hier que pour faire venir un médecin au bord de la mer, ils proposaient un loyer attractif et offraient un bateau. Ici pas de mer et je ne suis pas certain qu’une barque à fond plat de Loire aiguise l’appétit 🙂
      A pluche.

      J’aime

Les commentaires sont fermés.