Tension extrême.

Aux limites du virtuel et de la réalité, les nouvelles technologies conduisent parfois à la folie !
Des cyberattaques paralysent la PJ de Nantes, infiltrent l’intimité des policiers et cernent une ville où le moindre objet connecté peut devenir une arme mortelle. Alors que les victimes s’accumulent, une jeune commissaire à peine sortie de l’école et son adjointe issue du « 36 » affrontent ensemble un ennemi invisible.
Toutes les polices spécialisées seront mobilisées pour neutraliser la nouvelle menace de la science complice du crime.

31741

Efficace et sobre mais surtout effrayant … il y a quand-même pas mal de morts violentes mais parce que le monde connecté nous entoure et qu’après la lecture de ce roman on se demande vraiment ce qu’il nous reste d’intimité et si notre fer à repasser ne va pas se retourner contre nous !
Cela commence par la mort simultanée de jumeaux quinquagénaires qui ont la particularité de porter chacun un Pace Maker et c’est ce petit appareil connecté qui est à l’origine de leur décès .

C’est un roman sympa, pas besoin d’être informaticien pour lire l’ouvrage, peut-être qu’après vous verrez vos objets connectés sous un autre jour.

Après la lecture de ce roman, je me suis fait une petite vérification sur la machine, on n’est jamais trop prudent.

Capture d_écran du 2018-11-02 11-06-15

Rien à signaler, sous Debian il est assez simple d’installer « chkrootkit » qui vous fera une petite vérification rapidement.

 

Publicité

12 réflexions sur “Tension extrême.

  1. Parfois, la fiction est tellement proche de la réalité (il lui arrive même parfois de la dépasser) que c’en est effectivement effrayant
    Je crois que je vais repasser sous CPC464, on est jamais trop prudent.

    J’aime

Les commentaires sont fermés.