Voila deux petits trucs pour jardinier…

Dans les trucs et astuces du jardinier, il y deux petits outils qu’on peut fabriquer pour trois fois rien, il vous faudra un marteau, un bout de planche, quelques clous, un morceau de tasseau, une vieille cuillère à soupe, une scie à bois, une scie à métaux et une pince.

Quelques coups de marteau bien placés, un petit coup de scie à métaux et on joue avec la pince pour obtenir cet engin.

Avec cet outil, vous pouvez gratter votre bêche, la fourche et quand vous ne vous en servez pas vous la glisser sur la botte pour l’avoir à porté de la main.

IMG_1736

Vous l’aurez compris on découpe un V sur un bout de planche, on cloue un morceau de tasseau au deux tiers de sa hauteur et vous aurez entre les mains un magnifique tire-bottes. La première photo explique comment on s’en sert.

Si comme moi vous faites cela dans une morceau de contreplaqué il ne faut pas le laisser aux intempéries, j’ai ajouté un bout de corde pour le suspendre comme cela il s’égoutte.

Si vous en prenez soin, ces deux bricoles pourront durer plus de vingt ans.

13 réflexions sur “Voila deux petits trucs pour jardinier…

  1. Plus de vingt ans, c’est tout ce qu’il me faut ! Sauf que mes bottes m’attendent encore sur le rayon du « travailleur », le magasin juste à côté. Comme mon « jardin » fait aux alentours de 10 mètres carrés, le reste étant pavé, depuis trois siècles, une paire de chaussures solides et usagées font l’affaire.
    Merci, Anatole, et un tout bon bout de semaine à toi.

    J’aime

      1. En effet, il y a une traditions de jardins ouvriers à Charleville et à Sedan. J’ai envisagé d’en louer un. Mais ils sont assez loin de chez moi et mes journées sont déjà bien occupées. Quant aux retours de randonnées, ma maison a un décrotteur en façade. Dans une région à la boue omniprésente, cela s’impose !
        Merci, Anatole, et un bon samedi à toi. Ici c’est soirée soupe sur la place Ducale.

        J’aime

      2. Oui, en me promenant dans les rues de Reims j’ai pu voir quelques spécimens de décrotteurs de l’époque où les routes et les trottoirs n’étaient pas encore bitumées.
        Bonne soupe, chez nous il est presque 14 heures et la température n’affiche pas plus de 8°C.
        A pluche.

        J’aime

Les commentaires sont fermés.