La cité des dogues.

les-enquetes-de-mary-lester-n8-la-cite-des-dogues.jpg

Voici Mary Lester à Saint-Malo. Elle y a été attachée pour enquêter sur la mort de la jeune et jolie femme du notaire, survenue huit mois plus tôt.

En son temps, la police locale avait conclu à une mort naturelle, hypothèse que tout semble confirmer, et Mary sent qu’elle n’est pas la bienvenue sur cette affaire. Bien sûr, il faut faire plaisir au notaire, personnalité de premier plan dans la ville, qui réfute la thèse du commissaire Rocca.

Alors on suggère à Mary Lester de passer quelques jours bien agréables à Saint-Malo, de faire semblant de s’activer, et finalement d’abonder dans le sens du commissaire Rocca.

C’est bien mal la connaître…

C’est un petit roman sympathique et à force de lire les histoires de Jean Failler on en vient à bien aimer la jeune Mary Lester. Encore une fois la jeune enquêtrice s’aventure sur une pente savonneuse et sa vie est en jeu.

Ceux qui aiment la Bretagne seront heureux de parcourir les rues de Saint-Malo et pourront réserver ce petit livre dans leur bibliothèque préférée.

J’en suis à mon huitième roman de Failler et pour le moment je n’ai jamais été déçu.

11 réflexions sur “La cité des dogues.

    1. C’est un auteur dont la lecture est facile, pas des histoires à rallonges et puis il y a la Bretagne mais pas toujours au même endroit alors on voyage un peu.
      Si tu en trouves un dans ta bibliothèque fait un essai.
      A pluche.

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.