Mort d’une rombière.

511tv4ha4kl._sx195_

L’Ile-Tudy, petit village de pêcheurs à l’embouchure de la rivière de Pont l’Abbé à la pointe sud de la Bretagne. Un lieu paisible s’il en est. Son port abrite désormais plus de bateaux de plaisance que de pinasses sardinières et les maisons de pêcheurs  » pied dans l’eau  » ont, pour la plupart, été rachetées par des estivants. C’est dans ce pays de la douceur de vivre qu’une vieille femme, Annette Bonnetis, a été sauvagement assassinée. Les gendarmes ont tôt fait d’arrêter un coupable « idéal » que tout accuse. Mais Mary Lester, en se penchant sur l’étonnante personnalité de la victime, va faire des découvertes bien surprenantes.

À travers Les Enquêtes de Mary Lester, Jean Failler montre son attachement à la Bretagne, et nous donne l’occasion de découvrir non seulement les divers paysages et villes du pays, mais aussi ses réalités économiques. La plupart du temps basées sur des faits réels, ces fictions se confrontent au contexte social et culturel actuel. Pas de folklore ni de violence dans ces livres destinés à tous publics, loin des clichés touristiques, mais des enquêtes dans un vrai style policier.

Voilà plusieurs romans de Jean Failler que j’ai l’occasion de découvrir à la bibliothèque de Sancergues et c’est toujours avec plaisir que je termine l’histoire en disant « c’était bien ». Vous l’aurez compris je suis devenu un lecteur assidu des histoires de Mary Lester.

Publicité

9 réflexions sur “Mort d’une rombière.

    1. Je pense que la rencontre avec la fille de Jean-Marie Le Ster et Prunel Draoulec doit y être pour quelque chose.
      Mais il faudrait demander à Jean Failler.
      Et puis il ne faudrait pas faire d’ombre à Marie Le Gouellec, la célèbre guide conférencière à Paris.
      https://www.marielg.com/
      A pluche.

      J’aime

  1. Il faudra que j’essaie cet auteur, après tan d’avis positifs de ta part. Je viens de terminer « Hôtel du Cerf » de Franz Batelt; ça se passe dans les Ardennes et ça tient en haleine, comme je l’aime.

    J’aime

  2. Cela fait plusieurs bouquins que tu lis de cet auteur me semble-t-il ? Mais il aurait pu tuer un rombier, pour changer… Que de femme zigouillées… Y’en aura bientôt plus…
    Très bonne journée

    J’aime

    1. Effectivement, cela fait deux romans en suivant mais ce n’est pas toujours le cas, il me semble avoir lu quelque part que les femmes étaient deux fois plus nombreuse que les hommes, alors il y a encore du stock 🙂 Surtout dans les romans.
      A pluche.

      J’aime

Les commentaires sont fermés.