Mon four en terre.

J’avais partager quelques photographies sans vous en dire plus sur mon projet et aujourd’hui je peux vous montrer à quoi il ressemble.

C’est une version un peu mini d’un four en terre crue et je suis un peu déçu car j’aurais pu le faire deux fois plus grand, mais comme c’était une première expérience autant prendre moins de risque.

Alors comme vous avez pu le voir précédemment j’ai construit une armature en saule car je devais le tailler et les branches n’attendaient que moi pour finir en quelque chose.

Sur deux rangs de parpaings j’ai posé quelques pavés en pierre qui vont servir de sole, un chaînage en terre du jardin pour éviter qu’ils se fassent la malle, dessus j’ai commencé à monter les murs du four et j’ai posé ma petite armature en saule, j’ai recouvert de papier journal humide et j’ai recouvert d’une bonne couche d’un mélange terre, paille et eau, ce qui ressemble finalement à un torchis.

Actuellement, le four est entré dans sa période de séchage et il y aura sans doute quelques fissures qui vont apparaître et qu’il faudra combler. Comme la pluie semble aux abonnés absents pour le moment je n’ai pas couvert mais demain je vais remédier à cela.

Si j’arrive à faire cuire une pizza ou un pain dans ce four je ne manquerais pas de faire quelques clichés.

14 réflexions sur “Mon four en terre.

  1. Jamais je n’aurais imaginé cette suite pour l’étrange structure de saule! Le fait de l’avoir armé et mis de la paille dans le torchis devrait t’éviter les fissures au séchage. Un pas de plus vers la survie post-apocalyptique d’Anatole…

    J’aime

    1. Effectivement, c’est un petit pas vers la totale autonomie, le four a tendance à craquer comme tu le dis mais on peut facilement le réparer puisque tout est à porté de main, faut compter 2 à 3 semaines pour sécher si le temps ne se transforme pas en cataclysme. J’ai installé un abri provisoire pour le protéger et j’ai pu constater que c’est en train de devenir solide. Pour l’instant il y a encore l’échafaudage à l’intérieur que je vais enlever dans le courant de la semaine prochaine.
      A pluche.

      J’aime

  2. Et la pluie est continue depuis hier maintenant. Mais pour des saucisses de soja, des brochettes de legumes et lupin, et un pizza de tout çà, faudra pas être trop pressé. Y’a plus de saison.
    Normalement, on devrait croiser des ours polaires qui migrent vers le lac Érié en croyant que la Manche est gelée…

    J’aime

    1. On nous parle de montée des océans d’environ 3 mètres, mais que vont devenir les pays-bas?
      Pour les saucisses et brochettes de légumes le feu de camp avec quelques pierres devrait être suffisant, le four pour le pain, la pizza et le clafoutis.
      La Manche est quand même assez loin du lac Erié ?
      A pluche.

      J’aime

    1. Non on ne peut pas mettre une 40cm, peut-être deux de 18cm, mais je suis confiant pour une construction un peu plus grande, nous testerons lors de ta prochaine visite car le printemps sera là et le four sera sec.
      A pluche.

      Aimé par 1 personne

  3. Je pense sincèrement que la pizza sera bien meilleure que dans un four traditionnel.Oui, j’attends de savoir !
    Encore beaucoup de soleil chez moi. Bon dimanche !

    J’aime

    1. Il suffira que la voûte ne tombe pas sur la pizza 😉 mais pour le moment il faut attendre le séchage progressif de la terre, fin de semaine je vais retirer les étais qui supportent le haut du four, cela me donnera déjà une petite idée pour la suite 🙂
      A pluche.

      J’aime

  4. « Tu as fait un four » ? Mais non c’est un véritable succès mon ami… Voyons tu es trop modeste…
    Très bonne journée

    J’aime

    1. Et oui, Modeste pourrait-être mon deuxième prénom 🙂
      Faut que j’enlève les étais en fin de semaine et si cela se trouve la voûte va tomber sur la sole et on va bien rire 😉
      Dés que je fais mes premières pizza je t’en fais livrer une par « Deliveroo », une quatre saisons avec seulement des légumes 🙂
      A pluche.

      J’aime

Les commentaires sont fermés.