Le Lierre terrestre.

C’est une petite plante vivace rampante, commune dans les haies et les bois de presque toutes nos régions, souvent aussi dans les vergers. Elle tapisse le sol de ses feuilles presque circulaires, bordées de larges dents arrondies. Ces tiges couchées, pourvues çà et là de racines adventives, se redressent jusqu’à une vingtaine de centimètres de hauteur et portent des fleurs violet clair tachées de pourpre, groupées par deux ou trois à l’aisselle des feuilles.

La plante dégage un léger parfum mentholé avec une touche de citron qu’alourdissent de forts relents d’humus.

IMG_2388IMG_2389IMG_2390IMG_2392

Le lierre terrestre fait partie des espèces vulnéraires du Codex, un remède populaire à absorber contre toutes sortes de commotions, on l’utilisait parfois en usage externe en cataplasme calmant et résolutif.

Mais c’est surtout une plante expectorante qu’on peut utiliser en cas d’irritation des muqueuses due à la bronchite chronique, à la grippe ou à l’asthme.

Sirop contre les rhumes et bronchites
200 g de lierre terrestre frais (20 g sec)
500 ml d’eau
environ 500 g de sucre non raffiné ou de miel

Si vous utilisez la plante fraîche : versez l’eau bouillante dessus et laissez macérer, à couvert, huit bonnes heures. Filtrez. En cas de plante sèche : jetez dans l’eau bouillante, laissez reprendre l’ébullition, puis infusez à couvert et hors du feu 20 min avant de filtrer. Dans les deux cas, pesez le liquide obtenu, ajoutez le même poids de miel ou de sucre brun et chauffez doucement. Mettez bouillant dans de petites bouteilles en verre.

La recette vient de https://www.plantes-et-sante.fr

Les autres sources.

616mrlulmbl-_sx258_bo1204203200_

Publicité

10 réflexions sur “Le Lierre terrestre.

Les commentaires sont fermés.