Voila encore un drôle d’engin…

Vous commencez à me connaître maintenant et vous savez que je suis toujours à l’affût d’un nouveau bricolage. Vous pouvez toujours soumettre vos idées dans les commentaires, cela pourrait être le concours de l’idée la plus folle ?

Mon dernier projet est bien avancé, il me reste encore la partie soudure et peut-être un petit coup de peinture pour protéger la ferraille de l’oxydation.

Pour attaquer mon projet je suis parti d’un morceau de ferrure de paumelle de volet, il m’en reste encore quelques spécimens dans le sous-sol.

IMG_2393

C’est le même modèle qui m’avait permis de fabriquer mon couteau fait maison.

couteau13

Quelques pliages et découpages plus tard je suis arrivé à faire cela.

IMG_2395.JPG

Cette partie est celle qui devrait travailler le plus, comme tout ce que j’entreprends je ne suis pas certain du résultat, il y a parfois des « couac », mon four en terre crue en fait parti mais le deuxième devrait être mieux mais pour le moment il sèche.

Cette pièce demande un manche pour fonctionner convenablement et être plus efficace.

IMG_2398

J’ai donc récupéré un ancien support de fils à linge et c’est le tube qui fera office de manche, quelques coups de meuleuse pour glisser dedans et il me restera à souder tout cela pour avoir un outil qui devrait servir à quelque chose, mais à Quoi ? C’est la question.

Je pense que d’ici samedi j’aurais soudé l’ensemble et passé un petit coup de peinture alors je vous laisse réfléchir jusqu’à la fin de semaine.

 

8 réflexions sur “Voila encore un drôle d’engin…

  1. C’est la présence de la charnière qui m’intrigue; ou alors peut-être est-elle là pour accrocher l’outil verticalement dans ton atelier? J’ai bien une idée: un outil pour ameublir le sol qui pourrait être tracté par quelqu’un attelé à ce tube de charnière, mais ça frise l’esclavagisme…

    J’aime

    1. La charnière justement a un rôle important dans la conception de l’outil et j’espère qu’elle fera son office même si elle ne fonctionnera comme au premier jour. Pas besoin d’esclave pour faire travailler l’outil car justement il doit faciliter le travail.
      A pluche.

      J’aime

Les commentaires sont fermés.