Le camp d’Attila.

C’est l’une des plus anciennes fortifications gauloises du nord-est de l’Europe. Le Camp d’Attila est un oppidum de plaine gaulois. L’enceinte fut construite vers 80 avant JC par le peuple des Catalaunes, qui fondera ensuite la ville de Châlons. Au moyen-âge, un seigneur y construisit une motte castrale pour y implanter un château, simple donjon de bois. Au 18 ème siècle, née une légende selon laquelle la bataille de 451 livrée contre les Huns s’y serait livrée, apparaît alors le nom du « Camp d’Attila ».

L’oppidum se présente comme une enceinte arrondie, fortifiée par un double rempart sur sa presque totalité. Il est bordé au sud par un cours d’eau « La Noblette » ; alimentée par de nombreuses sources, elle a l’avantage d’être toujours en eau et a alimenté aux siècles derniers de nombreux moulins.

L’aire interne, d’environ 550 m par 460 m, avoisine 21 hectares, mais si l’on englobe l’ensemble, remparts et fossé inclus, la superficie totale approche les 30 hectares.

Les remparts, réalisés avec les terres provenant du fossé, sont conservés en moyenne sur 4 à 5 m de hauteur. Ils ont été montés soit avec la craie issue du creusement des fossés (talus massifs) soit avec des poutres entrecroisées tenues par des fiches en fer, les caissons ainsi obtenus étant comblés par la craie et l’ensemble recouvert par de la terre (murus gallicus). Du fond du fossé au sommet du rempart, une pente de dix à douze mètres d’environ 50 à 60° est à escalader pour pénétrer dans l’enceinte. Une palissade en bois, construite sur le sommet du rempart, pouvait assurer la protection des défenseurs.

Quatre accès, situés aux points cardinaux, existent à l’heure actuelle mais de ces ouvertures dans l’enceinte, aucune ne peut être reconnue à coup sûr comme une porte de l’oppidum.

Sources: le camp d’Attila.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Même durant un court séjour en Champagne on peut marcher sur les traces d’Attila, je pense que la sortie aurait plus d’intérêts au printemps pour profiter de la végétation et de la faune sauvage. C’est un balade facile et on ne devrait pas se perdre puisque qu’on tourne en rond pour rejoindre son point de départ.

6 réflexions sur “Le camp d’Attila.

    1. C’est un joli plan qui montre comment était implanté le camp, avec la végétation qui a repris le dessus c’est moins évident maintenant. Il faut presque une heure pour faire le tour tranquillement sur le haut des fossés.
      A pluche.

      J’aime

Les commentaires sont fermés.