Faire le pied…

Faire le pied consiste, en un repérage non armé des indices de présence, entrées et sorties du gibier, dans le but d’en organiser la chasse qui en découlera. Cette action ne doit pas conduire à débusquer les animaux.

IMG_3204IMG_3203

Ici pas question de chasse mais seulement un moyen comme un autre  de savoir à quoi m’attendre en cas de rencontre. Je n’ai pas pris en photo mais dans le rouin* d’à coté il y avait plein de traces plus petites (*Raie creusée par le passage des roues dans les chemins humides. (Ornière)).

En fait je n’ai pas vu beaucoup de gibier, un jeune lièvre qui s’en allait tranquillement, un coq faisan qui faisait des vocalises et un troglodyte mignon qui m’a accompagné quelques mètres.

Les bûcherons sont passés avant l’automne et c’est pas bien joli à voir.

IMG_3211IMG_3207IMG_3206

Le sentier que j’ai l’habitude de prendre était encombré de branches dans tous les sens, sur la dernière photo c’est à peu près dégagé mais c’est ensuite que cela se gâte.

Durant l’hiver, il n’y a pas beaucoup de plantes en fleur dans le bois mais l’hellébore vient combler ce manque. elle ne rivalise pas avec la rose de Noël qu’on peut avoir dans son jardin mais elles sont de la même famille.

IMG_3208.JPG

Et puis il y a encore les champignons qui mettent un peu de couleur dans le paysage.

IMG_3210IMG_3209

Voila une petit ballade forestière de six kilomètres en pleine nature.

12 réflexions sur “Faire le pied…

  1. Ces champignons ont-ils terminé dans ta poêle à frire? Il me semble que mes copains chasseurs disent « faire les pieds », mais oui, je connaissais cette pratique. Personnellement, je me contente de mon odorat qui me permet de sentir lorsque je croise la piste d’un blaireau, sanglier ou renard, à condition qu’il fasse humide, bien sûr! Bon week-end à toi, Anatole, et avec le soleil normalement!

    J’aime

  2. Balade un peu tristoune…et ce matin j’ai croisé un lapin domestique nain en bordure de ville. Rien pour le mettre en sécurité. Espérons qu’il trouve des amis garennes plutôt que des roues ou des renards.

    J’aime

    1. Il n’y a pas toujours du soleil dans notre pays, je me souviens quand j’allais plus souvent à Clermont Ferrand (pas chez Michelin) avoir vu des lapins envahir les grands rond-points paysager.
      Le goupil y faire aussi quelques incursions mais tant que les ours bruns restent en périphérie pas d’inquiétude 🙂
      A pluche.

      J’aime

  3. T’as croisé un troglodyte ? Un homme ou une femme ? Il vivait dans une caverne ?
    Perso… Je fais le pied de grue… (Dans le bâtiment il y avait beaucoup de grues)… Mais dans le civil aussi… Surtout derrière l’église… Mais pour les louer, c’est plus cher que les grues Potain… Il faut dire qu’à une lettre près, ça fait toute la différence…

    J’aime

Les commentaires sont fermés.