Récupération, la suite…

Toujours dans le matériel de récupération j’ai pu mettre la main sur un petite rabot électrique, j’avais déjà les lames de rechange et il manquait le principal.

Dans la foulée j’ai ramassé quelques bûches de poirier, un arbre qui semble un peu torturé mais qui peut faire des sculptures sympathiques.

J’ai donc coupé un morceau de poirier, je l’ai fendu en deux, raboté une des faces pour pouvoir dessiner un chat au crayon de bois.

IMGP0944

Ensuite j’ai utilisé une petite scie à main pour retirer le plus de matière, une râpe à bois pour aller au plus proche du dessin, ensuite un petit coup de ponceuse à bandes là où c’était possible et pour finir, au papier abrasif.

IMGP0947

Ici c’est la face rabotée.

IMGP0952

En retournant la pièce je trouve que c’est pas mal pour un premier essai, un petit lustrage à l’huile de lin pour faire ressortir les veines du bois.

Cette petite pièce en bois est repartie chez son donateur, et surprise il pensait que c’était un écureuil.

Il m’a fallu environ deux heures pour arriver à ce résultat sachant que c’était ma première sculpture sur bois je pense m’en être sorti plutôt bien.

Entre l’écriture de l’article et sa publication j’ai taillé un nouvel exemplaire.

12 réflexions sur “Récupération, la suite…

  1. C est VRAIMENT très joli. Surtout lorsque les veines du bois font des zones plus foncé, cela simule plus encore une fourrure. A vous vide greniers ..et marches de noel….vous ne deviendrez pas milliardaire mais en vendrez à coup sûr.

    J’aime

  2. Eh bien, moi, pour une première oeuvre d’art, je trouve qu’elle ferait bien la nique à ce qui s’appelle l' »Art contemporain »! J’aime beaucoup ce chat, côté bariolé de préférence.

    J’aime

    1. Moi aussi j’ai du bois dans la maison mais c’est pour alimenter la cheminée 🙂 Pour le moment j’ai encore les dix même si parfois ils ont été recousus 😉
      Ce matin j’ai attaqué une chouette, toujours dans du poirier mais je ne sais pas si elle aura la chance de passer sur le blog.
      A pluche et merci.

      J’aime

Les commentaires sont fermés.