Où commence « l’Art »?

IMGP0978

Cette Œuvre n’est pas à vendre, mais c’est le point de départ d’une réflexion personnelle, à partir de quel moment on peut parler « d’Art » ?

Je suis parti de cette rondelle de bois que j’ai ramassé dans le bois, ces petits billots en chêne m’attirent toujours avec J-M il nous arrive aussi d’en récupérer des plus gros qu’il fend sur place.

IMG_3283

J’avais dans l’idée de me tailler un maillet carré dans cette rondelle, la courroie du rabot ayant rendu l’âme j’avais changé de projet.

Finalement comme la pluie et le mauvais temps sont toujours au rendez-vous je me suis réfugié au sous-sol et j’ai taillé le morceau de bois. Après un petit écorçage, quelques coups de serpe ainsi que quelques coups de scie voila comment la rondelle s’est transformer en cube, les faces ont été fignolées au rabot à main .

IMGP0975IMGP0976

Voila donc une œuvre qui finira en presse-papier ou en bloc-porte à défaut de finir dans la cheminée.

Alors, il commence où, « l’Art »?

Publicité

14 réflexions sur “Où commence « l’Art »?

  1. Ton oeuvre d’art a tout autant droit à une place à la FIAC (Foire Internationale d’Art Contemporain) que la banane devant laquelle des milliers d’imbéciles viennent se prosterner!

    J’aime

  2. La « faucille et le marteau » du premier dessin : « C’est la lutte finaleeeee… »
    L’art a bon dos… J’en fais tous les matins dans les WC… mais il sent meilleur…
    Très bonne journée à toi

    J’aime

  3. Il nous faut un parangon, tiens : la médecine est un art, par exemple.
    On parle de l’art dans les métiers, les « règles », son « état ». Par ailleurs on parle d’histoire de l’art, et aussi d’art contemporain, de tendance, de mouvement.
    L’art serait donc un ensemble de pratique portées par un corps social dans un summum sans cesse poussé plus loin.
    Mais là ce serait l’art de l’artisan, du praticien, qui exprime son métier, tel que transmis et à transmettre, dans une production identifiable, et dont la qualité d’éxécution et donc d’usage, la guérison du malade, le meuble, le mur…

    Par un autre coté on parle aussi d’art brut, par des personnes n’ayant pas reçu d’instruction, et n’en transmettant pas. Le mouvement punk prônait que le rock reste à la portée des gens pas ou peu instruits pourvu qu’ils aient de l’énergie, une révolte à transmettre, à exprimer. On a là un paradigme de l’art dont l’essentiel se trouverait dans la transmission d’un message dont l’essentiel serait l’expression de l’auteur ; la qualité de cet art est l’authenticité du message.

    Quel rapport entre ces deux « arts » ?
    Si on en revient à la médecine en passant par les ethnologues français et le structuralisme, voire la notion de culture, on pourrait dire qu’un bon médecin ne guérira pas forcément mais soulagera, fera tout ce qu’il pourra, et seulement ce qu’il pourra, et ce sera son art. L’authenticité de ses efforts pour le patient.
    L’art dans les métiers c’est ce qui se transmet , dont on est dépositaire sa vie durant, et qu’on re-transmet , c’est éminemment culturel ,en fait.

    Alors ton bout de bois, si un jour je le touchais , je te dirais s’il est de l’art, parce que si tu bricoles comme moi alors c’est sa surface qui parlerait pour toi.

    Fallait pas me chercher

    J’aime

    1. Il y a deux petits trucs qui me dérangent dans ton commentaire, ce sont « des personnes n’ayant pas reçu d’instruction » et « à la portée des gens pas ou peu instruits » car j’imagine qu’une bonne partie de ces gens ont « l’Art » de se débrouiller.
      Et puis si j’avais à désigner entre le médecine et l’ébéniste, le plus proche de l’artiste je choisirais le deuxième même si le premier pourrait me sauver la vie.
      Je viens de prendre mon « bout de bois » dans les mains, sa surface est douce au toucher, les angles ne sont pas saillants, aujourd’hui quelques petits fentes se sont ouvertes, le bois est en train de sécher et sa structure change mais est-ce qu’il est moins beau qu’y hier, non, il est différent mais est-ce que je vais l’appeler « Art-natole », sans doute que non, est-ce qu’il me plaît ce bout de bois, oui.
      A pluche.

      J’aime

      1. oui j’aurais situé les differences de point de vue à peu prés là aussi.
        instruction : transmission culturelle, dans ce contexte si ça peut te mettre plus à l’aise. et aussi qu’on est instruit à certaines choses mais pas à d’autres, qu’on peut préférer la lumiére à l’occupation.

        l’émotion, douce, qui nourrit ce que tu en dis me semble le faire resortir de l’art .

        J’aime

  4. Il commence quand tu trouves une signification autre que l’objet lui meme, ou même l’action. Comme le type qui se coud les lèvres, par exemple 😉. L’art est abstrait aujourd’hui donc pourquoi pas ce bloc si quelqu’un croit á ton sens.

    J’aime

Les commentaires sont fermés.