Au deuxième jour,…

Au deuxième jour voila comment j’ai occupé ma matinée, il y a quelques années je vous avais montré mon tire-botte fait maison.

Un truc fait rapidement dans une planche de contreplaqué qui tient la route parce que je le laisse à l’abri des intempéries.

La nouvelle version est fabriqué avec un reste du portail en bois exotique, un petit tasseau de sapin raboté à la main et deux vis. Je sais que certain ne mettent jamais de bottes mais cela peut servir aussi pour retirer des chaussures de randonnée quand elles sont bien crottées, une fois les lacets enlevés.

IMGP1035IMGP1033IMGP1031

Cette version est plus jolie ?

Publicité

13 réflexions sur “Au deuxième jour,…

  1. Oui, elle aurait certainement sa place dans certaines expositions d’Art Contemporain. Pas de tire-bottes chez moi, vu que je ne mets jamais de bottes.

    J’aime

  2. Oui plus joli. Personnellement je le poncerais ou le brosserais pour avoir un meilleur aspect de la courbe intérieure. Et aussi je ferais un chanfrein voir une courbe. il existe des disques à lamelles pour les disqueuses et perceuses, et des brosses nylon. Mais tu connais surement mieux.

    J’aime

    1. Plus joli mais pas aussi fonctionnel, ma cale n’étant pas assez épaisse, j’ai rectifié cela, les disques à lamelles je n’ai pas cela en stock et les magasins de bricolage ne font pas partie des commerces de première nécessité 🙂
      C’est certainement un petit accessoire qui mériterait quelques adaptations et casser les angles me parait une bonne idée, merci.
      A pluche.

      J’aime

  3. Comme ça tu pourras enlever les deux bottes en m^me temps… Heuuu… Mais si, c’est possible en prenant appuis sur ta troisième jambe… 🙂
    Très bonne journée à toi

    J’aime

Les commentaires sont fermés.