Huitième jour,…

Après une petite séance de jardinage ce matin, quelques essais de couture à la machine où j’ai poussé quelques grognements, laissé échapper quelques gros mots.

J’ai sorti un vieille débroussailleuse qui a déjà eu les honneurs de figurer sur le blog il y a quelques années.

Il devait finir sa vie à la déchetterie et son principal souci c’est l’embrayage, jusque maintenant je faisais avec, faut juste faire encore plus attention puisque l’engin est en prise directe.

Alors aujourd’hui, petit démontage de l’engin pour voir d’où vient le problème et c’est quand même pas sorcier, c’est juste le ressort d’embrayage qui est cassé. Moins de 4 euros mais cela va attendre pour le moment que la crise sanitaire ne soit plus qu’un mauvais souvenir.

J’ai remarqué une chose durant cette période de confinement, c’est l’absence de coup de téléphone pour vous vendre une pompe à chaleur, de l’isolant à 1 euro, une mutuelle meilleur que la votre, une séance gratuite de voyance,… finalement ce n’est pas si difficile que cela de faire cesser le démarchage téléphonique 🙂

10 réflexions sur “Huitième jour,…

    1. Forcement c’est un peu le cas pour les embrayages centrifuges des petits moteurs comme les mobylettes.
      Si l’occasion se présente je suis prêt à remettre un solex ou une mob en marche.
      A pluche.

      J’aime

  1. J’en ai une à laquelle il manque le bouchon du réservoir d’essence (suite au prêt à la belle-famille il y a trente ans)… Sans s’excuser, ils m’avaient rendus également un aspirateur sans le bouton (ON/OFF) et sans le poussoir de réembobinage… Inutile de dire que depuis trente ans je ne prête plus rien à ces enculés !

    J’aime

    1. Sur le modèle que j’ai, il y a une petite chaîne qui empêche de perdre le bouchon, sur la tronçonneuse c’est pareil. je serais curieux de savoir si cette vieille machine de trente ans est encore en état de fonctionner ? Remarque celle ci date des années 1985 il me semble.
      A pluche.

      J’aime

  2. C’est bien, tu vois le verre à moitié plein ! Et c’est vrai que c’est agréable de ne pas recevoir autant de coups de fils de démarchage ! Bisous et belle journée

    J’aime

    1. Ce n’est sans doute pas aussi bien que cela l’époque du confinement puisqu’une personne qui lavait sa voiture parce qu’elle devait faire de la route pour se rendre à un rendez-vous médicale c’est fait verbaliser sur la station de lavage.
      A pluche mais le silence est quand même agréable.

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.