Le pissenlit durant le confinement,…

Voila trois ans que j’avais écrit un article sur le pissenlit, cette fois et puisque les consignes de confinement ont été durcies je n’ai pas voulu courir dans le jardin dans le plus simple appareil pour éviter les ennuis avec la maréchaussée, alors je ne suis pas certain que la recette soit réussie.

IMG_3395

Cette fois j’ai fait au feeling, je me débrouille plutôt bien actuellement, l’autre jour je demande un petit rôti de cochon à mon boucher et celui qu’il tenait dans la main me convenait assez, je lui dis qu’il doit peser dans les 650 grammes, effectivement une fois sur la balance c’est 657 grammes qui s’affichait.

Voila quatre pots de gelées de pissenlit qui viendront remplir l’armoire à confitures.

IMG_3400

Maintenant je vais imprimer quelques étiquettes pour noter le millésime.

Capture d’écran du 2020-04-07 15-58-04

 

 

14 réflexions sur “Le pissenlit durant le confinement,…

  1. C’est ce qu’on appelle avoir le compas dans le nez! J’espère que ton boucher prend plus de précautions que le mien qui ne met ni gants ni masque. Ne mangeant pas de charcuterie, je m’en fiche, mais ce n’est pas très sérieux, surtout qu’il vit avec la peur au ventre d’attraper le virus!

    Aimé par 1 personne

    1. La recette que j’avais donné en 2017 est à respecter à la lettre, courir dans la rosée du matin dans le plus simple appareil avec un panier tressé par tes soins donne des résultat formidables, après la main du cuistot peu sans doute ajouter les chances de réussite 🙂
      Bonne chance.
      A pluche.

      Aimé par 2 personnes

  2. J’ai davantage connu la gelée de coings que la gelée de pissenlits… Et puis t’es pas obligé d’être dans le plus simple appareil quand passent les flics… Mets un zlob !!! pour ne pas être arrêté pour indécence…
    Très bonne soirée à toi

    J’aime

Les commentaires sont fermés.