La lampsane,…

Comme vous allez vous en rendre compte, je vais reprendre la vitesse de croisière des billets, c’est à dire un peu plus espacés.

La lampsane est une plante annuelle de 30 à 80 cm de hauteur, commune dans les terres cultivées, les friches et les décombres. Elle est native dans toute l’Europe et en Afrique du Nord. Les feuilles basales en rosette, sont profondément divisées en lobes arrondis dont le terminale est beaucoup plus grand, tronqué  ou en cœur à la base. La longue tige se divise en nombreux rameaux grêles décorés de mini-capitules de fleurs jaunes, toutes en languettes comme chez le pissenlit.

La plante est estimée pour ses propriétés émollientes et résolutives, recommandée contre l’insuffisance hépatique et contre la constipation, enfin la lampsane est antidiabétique, elle fait baisser le taux de sucre et calme les démangeaisons qui accompagnent souvent le diabète.

IMGP1190IMGP1189IMGP1188

Cette plante appartient la famille des Astéracées et font d’excellentes salades que l’on peut également cuire. François Couplan donne une recette de blinis sauvage, farine de blé et de sarrasin avec de l’eau pour obtenir une pâte liquide, couvrez d’un linge et placez dans un endroit tiède quelques jours.

Lorsque la pâte a fermenté, délayer-la avec un peu d’eau pour obtenir la consistance d’une pâte à crêpe, ajouter les lampsanes finement hachées, salez et mélanger bien.

Faites cuire de petites galettes dans une poêle huilée et dégustez avec un peu de beurre ou de la crème fraîche.

Sources:

 

12 réflexions sur “La lampsane,…

    1. A force de scruter le sol du jardin cela me donne envie de savoir ce qui y pousse, j’ai aussi du bouillon-blanc mais j’ai déjà fait un billet en 2015, la benoîte aussi en 2017.
      A pluche.

      J’aime

  1. Les plantes se ressemblent toutes pour moi… Je n’y connais que dalle… Mais que voilà une plante intéressante pour le diabète, et les démangeaisons !!!
    Très bonne journée à toi

    Aimé par 1 personne

  2. Et tu nous fais profiter de tes découvertes, ça c’est sympa.
    Au fait, as tu tente de faire de l’eau de coing , nous en avions parlé il y a un bon moment sur ton article où sur le coing et les pàtes de coing Miam !

    J’aime

    1. Pas d’eau de coings, l’année dernière je n’ai pas eu de fruits, l’alcool de fruits ce n’est plus trop à la mode et j’en bois rarement, le dernier test de liqueur c’était avec de la tanaisie (ne pas en abuser bien entendu).
      Partager c’est une qualité qui se perd, on préfère vendre, le capitalisme n’étant pas bien loin 🙂
      Demain soir je teste les galettes de lampasne.
      A pluche.

      J’aime

  3. Je rappelle aux amateurs et trices que le législateur a prévu depuis fort longtemps que les prélèvements non autorisés sont interdits hormis en zone privée. C’est assez peu souvent appliqué
    cependant prendre conscience des motifs qui ont conduit à cette interdiction, et pourrait éviter qu’on l’applique sévèrement dans le futur. ça vaut pour les plantes, mais aussi pour tout, comme le goudron de la route par exemple, ou couper des arbres.

    J’aime

    1.  » les prélèvements non autorisés sont interdits  » cela reste confus comme rappel 🙂
      On est bien d’accord il ne faut pas piller la nature et encore moins lorsque c’est « INTERDIT », la lampsane ne fait pas partie des plantes qui risque de disparaître et ce n’est pas la poignée de feuilles que j’ai prise qui va la faire disparaître, en plus c’est à 3 mètres de la terrasse sur notre terrain.
      A pluche.

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.