La vipérine commune.

La vipérine commune est généralement une plante bisannuelle, parfois une plante vivace à courte durée de vie. La plante se développe d’abord sous forme d’une rosette basale, forme sous laquelle elle passe la mauvaise saison avec un nombre limité de feuilles et un bourgeon central au ras du sol (plante hémicryptophyte à rosette). La croissance de la tige florale n’intervient que la deuxième année après une exposition au froid. La floraison a lieu normalement au printemps ou en début d’été, et peut intervenir dès juin-juillet chez les plantes les plus précoces, ou plus tardivement vers la période d’août à octobre (dans l’hémisphère nord). Dans certaines conditions environnementales, la floraison peut intervenir seulement la troisième ou quatrième année.
La vipérine commune est une plante mellifère qui exerce une forte attirance sur les abeilles, les bourdons et les papillons. Elle leur fournit un abondant nectar pendant plusieurs semaines consécutives.

Sources: Wikipédia.

vipérine commune

Vous l’aurez compris cette plante est une bénédiction pour nos amis les abeilles, alors pourquoi ne pas récolter quelques graines et en semer dans un petit coin du jardin.

On l’appelle aussi selon les régions: Vipérine, vipérine commune, vipérine vulgaire, herbe-aux-vipères, herbe-à-la-vipère, langue-d’oie, buglosse, buglosse-sauvage, herbe-à-la-couleuvre, dragon.

9 réflexions sur “La vipérine commune.

    1. C’est possible que dans le Nooord!!!! (de la Loire) elle soit absente 🙂 Pour la vipère il y en a certainement puisque dans le Pas de Calais il y en avait.
      A pluche.

      J’aime

    1. On peut faire une expérience facilement en s’asseyant devant un pied de vipérine un jour de beau temps et compter combien d’insectes viendront visiter.
      Ce n’est quand même pas une plante agréable au toucher et grattouille.
      A pluche.

      J’aime

Les commentaires sont fermés.