Légumes et séchoir solaire.

Vous avez peut-être encore en tête la construction de mon séchoir solaire il y a deux ans, comme les étés sont de plus en plus chaud ce n’est pas un projet qui ne sert à rien et comme c’était à base de récupération on peut dire que c’est celui dont je suis le plus fier.

Avec les fortes chaleurs annoncées j’avais donc remis l’engin en service, je lui ai trouvé une place pour qu’il soit un maximum d’heures au soleil et qu’il ne me dérange pas lors de la tonte.

Après avoir fait sécher quelques tomates je vais tester la courgette.

Les tomates qui finissent dans l’huile pour cet hiver.

Voila donc les courgettes découpées en tranches et qui vont passer quelques heures dans le séchoir solaire, j’espère que les orages ne viendront pas compromettre mon projet mais je vais surveiller tout cela de près.

Les tranches avec un peu d’origan de la récolte 2019.
Les deux clayettes dans le séchoir.
Le séchoir avec son petit panneau solaire.

Vous remarquerez qu’actuellement la tondeuse est en vacances car toute la pelouse est de la même couleur.

Il n’y a plus de thermomètre dans le séchoir pour surveiller la température et je n’ai pas refait le caisson de séchage comme j’avais prévu, pour le moment je fais avec celui ci.

Le panneau solaire sert à changer l’air grâce à un ventilateur d’ordinateur et évite que la température ne grimpe trop. Le toit est fait avec deux grands carreaux au cas où la pluie ferait une apparition soudaine et protéger le mécanisme et les légumes / fruits au séchage. L’engin doit peser dans 20 à 25 kilos alors j’évite de le déplacer au maximum.

Publicité

6 réflexions sur “Légumes et séchoir solaire.

  1. Je ne puis que m’incliner devant ton ingéniosité, Anatole! Grâce à tes fruits et légumes séchés et tes outils, tu pourras bientôt te moquer des accros à la « connectivité », lors du grand écroulement de notre société infantilisée! De plus, tu pourras agrémenter tes journées, et celle de tes voisins, avec la musique que tu joueras sur tes instruments « maison »!

    J’aime

    1. Il faut se préparer à « l’après » on ne va pas pouvoir toujours se reposer sur le gouvernement, les OGM, les Chinois, les Ricains et si pour survivre il fallait se rallier à la cause des « Survivalistes » ?
      A pluche.

      J’aime

    1. Pour les tomates, je m’en sers dans les pâtes, ou la salade, les courgettes c’est une première mais une fois réhydratée on peut les faire sauter à la poêle, ou en faire directement de la soupe.
      A pluche.

      J’aime

Les commentaires sont fermés.