Les moulins de Razel.

Aujourd’hui, direction Les moulins de Razel qui est un circuit de randonnée situé sur la commune de Pérols-sur-Vézère en Corrèze (19). Ce parcours d’environ 8 kilomètres représente en moyenne 2h45 de marche.
« Millevaches, Pays des Mille Sources » comptait de nombreux moulins. Si le paysage actuel est marqué par les prairies et la forêt, les céréales étaient autrefois essentielles. La particularité de Razel est de compter trois moulins sur un même site : tandis que les habitants de Razel et Chaumeil construisirent le moulin collectif du centre, deux familles plus aisées bâtirent les deux autres.

Au début du XVIIIe siècle, les habitants de Razel et Chaumeil ont construit en matériaux locaux (bois et granit) le moulin central du site qui traverse le ruisseau dit « d’orluguet », un dispositif de maîtrise de l’eau permet d’alimenter successivement les trois moulins à partir d’un bief. Ces moulins à eau servaient à moudre le seigle, le sarrasin et l’avoine pour la consommation humaine et animale, le moulin central concassait encore du grain dans les années 1970 pour l’alimentation animale. La relative simplicité du mécanisme en bois permet encore de jours son entretien par des utilisateurs sans l’intervention d’artisan. Lors de la dernière guerre, malgré le plombage du mécanisme par l’occupant, les habitants astucieux ont continué à moudre la nuit.

Vous remarquerez cette particularité dans les cimetières du Limousin avec les monuments recouverts d’une serre.

Encore une jolie randonnée en sous-bois et nous avons quand même dû faire demi-tour à cause d’une signalisation effacée, mais cela nous a donné l’occasion de visiter le village de Razel.

11 réflexions sur “Les moulins de Razel.

  1. Un beau reportage qui donne envie d’aller découvrir sur place ce lieu enchanteur! Figure-toi que j’ai emprunté cette ligne de chemin de fer; ce devait être en Janvier ou Février 1977, et je me souviens que l’autorail se frayait par endroit son passage entre deux impressionnants murs de neige compactée. Un engin qui serait aujourd’hui considéré comme un « monument historique, mais qui ne connaissait pas les pannes électroniques…

    J’aime

    1. La semaine prochaine il y aura la visite d’un site romain toujours sur le plateau des Millevaches.
      Pour l’autorail, nous venions de franchir le pont au dessus de la voie quand nous l’avons entendu arrivé alors nous avons fixé l’événement sur la pellicule.
      A pluche.

      J’aime

  2. J’ai failli me faire embaucher chez l’entreprise Razel en 1974… Mais c’était pour bosser en Algérie et en plus très mal payé… (Si on bosse en expat, on espère gagner plus)…
    Très bonne journée à toi

    J’aime

    1. Je ne connaissais pas cette entreprise mais je lis qu’elle se porte bien, Razel-Bec est le résultat de 130 ans d’expérience dans les travaux publics, symbole de l’union de deux grandes familles d’entrepreneurs, qui ont construit la France du 20e siècle, mais aussi l’Afrique de l’après-guerre.
      A Razel, à part ces trois petits moulins, il n’y a pas d’autres entreprises.
      A pluche.

      J’aime

      1. Razel, Bec et une autre dont je ne me souviens pas le nom, étaient les trois principales entreprises de TP spécialisées dans les gros terrassements… L’une est morte et les deux autres se sont regroupées pour éviter le même sort… Elles se sont diversifiées dans le bâtiment, parce que des autoroutes, on en construit plus vraiment beaucoup… J’ai travaillé chez Bec de 73 à 74…
        Très bonne journée à toi

        Aimé par 1 personne

    1. Nous n’avons rencontré aucun ami aux longues oreilles, vu quelques chevaux lors d’une petite rando aux puys des Pouges mais l’animal que nous avons croisé le plus souvent c’est la vache Limousine dans sa robe rousse.
      Depuis quelques semaines nous avons un voisin (environ 200m) qui nous fait des vocalises et qui te plairait sans doute beaucoup (hi, han, hi, han).
      A pluche.

      J’aime

Les commentaires sont fermés.