Guitare box d’Anatole.

Voila après avoir fait des petits croquis sur une feuille de papier il est temps de passer à la pratique.

Une Cigare Box Guitar ou CBG est une guitare de une à quatre cordes dont la caisse de résonance est une boîte à cigares, on peut penser qu’elle serait née dans les années 1800 aux États Unis.

Ayant peu de connaissance qui fume le cigare c’était assez compliqué de trouver ce genre de boite, mais je connais quelques gourmands qui vident des boites de gâteaux.

Comme toujours c’est du matériel de récupération qui entre en jeu, faudra malgré tout investir dans des cordes de guitare.

Il me restait des mécaniques de mon dernier projet musical, le manche que j’ai utilisé est un morceau de sommier, pas très large puisqu’il fait 40 mm, il aurait été compliqué de mettre plus de trois mécaniques.

J’ai collé une touche rapportée que j’ai taillé de même largeur que le manche.

Le manche est inséré dans la boite en fer par deux petites ouvertures que j’ai taillé à la Dremel et il est traversant, trois trous au pied permettent de passer les futures cordes, comme système de blocage j’ai mis des têtes de rivets dont j’ai retiré le corps coulissant.

Le manche est installé sur deux cales en bois dans le corps de la boite pour arriver à raser le haut du couvercle.

J’ai passé une petite couche de vernis marin sur les parties en bois et fait quelques adaptations, c’est en bonne voie, la suite au prochain épisode.

13 réflexions sur “Guitare box d’Anatole.

  1. Je ne fume pas le cigare, ni même de cigarettes, mais suis un grand buveur de thé devant l’Eternel. J’ai l’habitude de mettre de côté les boîtes métalliques Twinings, à peu près cubiques, lorsqu’elles sont vides, pour y stocker fruits secs ou biscuits. Si tu veux les essayer comme caisses de résonance…

    J’aime

    1. « Si je me lançais là dedans, je grossirais » tu veux dire que tu mangerais beaucoup de gâteaux pour avoir les boites ?
      Je vais faire quelques repaires savamment choisis, sans doute une punaise, mais pas de frettes.
      La suite lundi.
      A pluche.

      J’aime

Les commentaires sont fermés.