Petites douceurs en prévision.

J’ai mis mon projet en pause pour quelques jours, actuellement je suis ennuyé par une tronçonneuse récalcitrante, c’est peut-être la fin de vie après plus de vingt cinq ans de bons et loyaux services, mais je n’ai pas dit mon dernier mot.

J’ai donc testé ma hache Talabot pour couper un sureau un peu trop envahissant.

Depuis que j’ai taillé ce nouveau manche le bois a légèrement rétréci et j’ai résolu le problème.

Il n’a pas fallu bien longtemps pour mettre cet arbre au sol, mais il reste à débiter les longues perches.

Je voudrais me fabriquer une scie à cadre, que les plus anciens connaissent peut-être (mais pour le moment c’est encore dans « la tête »), pour faire le travail à l’ancienne.

Mais aujourd’hui, c’était le jour pour découper les petits cubes de pâte de coing, la semaine dernière je me suis préparé quelques pots de gelée et me restait toute la pulpe que j’ai transformé en petite douceur.

Voila les pâtes de fruits de cette année, avant de se retrouver dans cet état les fruits ont parcouru environ une quinzaine de mètres, on ne peut pas faire plus locale comme production.

Coings

14 réflexions sur “Petites douceurs en prévision.

  1. Les lecteurs non-attentifs ou les personnes ne comprenant pas le français qui suivent ton blog pourraient penser que soit :

    – tu as coupé un gros arbre en petits cubes à la hache
    – tu as cuisiné avec une hache

    Qu’en penser, qu’en penser ?

    J’aime

    1. Effectivement, c’est un peu confus tout cela mais c’est un concours de circonstances qui a dégénéré dans ce billet qui au départ ne devait parler que des pâtes de fruit.
      Pour terminé la programmation de l’article a été compliqué.
      Qu’en penser ? Et bien je dirais que le gars qui a écrit le billet doit avoir des mains multitâches pour faire tout cela 🙂
      Je vais essayer de mettre un peu d’ordre dans mon prochain article.
      A pluche.

      J’aime

  2. Voilà bien longtemps que je n’en ai pas fait! Une amie nous en a donné, qu’elle avait préparé avec un robot-mixeur; eh bien, je dois avouer que, contrairement à mes préjugés, elle est très bonne!

    J’aime

    1. Miam, miam et c’est vrai que je suis assez content de cette hache, je pensais que le frêne aurait un plus gros retrait mais ce n’est pas le cas, c’est sans doute pour cela que les anciens l’utilisaient.
      A pluche.

      J’aime

Les commentaires sont fermés.