Confiture de cynorrhodon…

L’autre jour j’avais rapporté des cynorrhodons pour les faire sécher afin de m’en servir pour les infusions hivernale mais cette fois j’y suis retourné pour faire de la confiture.

La récolte a été plus délicate et je suis rentré avec les mains en sang, faut pas oublier de prendre une bonne paire de gants quand on cueille les fruits de l’églantier.

Je suis donc revenu avec mon petit sac rempli de fruits, j’ai retiré toutes les petites branches et j’ai lavé la récolte, il me restait deux petits coings et des pommes du jardin que j’ai ajouté.

J’ai couvert d’eau dans une bassine et fait cuire une bonne vingtaine de minutes jusqu’à ce que les fruits soient mous. Après un petit passage dans le moulin à légume d’un autre temps j’ai réussi à récupérer 750 grammes de pulpe.

La pulpe a rejoint un peu moins de 500 grammes de sucre et voila le résultat un fois cuit.

Cette confiture est fruitée avec la consistance d’une crème de marron.

Même si la récolte, la cuisson et la vaisselle donnent du travail cela vaut le coût de le faire.

10 réflexions sur “Confiture de cynorrhodon…

  1. J’ai fait une fois de la confiture de cynorrhodons, il y a une vingtaine d’années, mais sans ajouter ni pommes ni coings. Le résultat, dont le degré de cuisson est très difficile à apprécier car la consistance ne change pas, ressemblait à du miel, rouge, filant et très parfumé! Pour la cueillette, j’avais carrément coupé les branches sur places, les avais rapportées à la maison et cueilli les fruits au sécateur. Bon appétit!

    J’aime

      1. Hummm ! Délicieux ! Les Anatolem et les Zalandeau s’ils avaient vécu il y a 654 millions d’années se seraient régalés !!! 🙂
        Très bon dimanche avec des anguilles fumées… Ou bien des pâtes au beurre…

        Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.