Protection pour fer de hache…

Rappelez-vous j’avais déjà fait une housse pour ma hache d’abattage et dans la foulée j’avais aussi construit quelque chose qui peut s’apparenter à une servante de cordonnier.

Il y a un tas de chose que je fabrique qui servent seulement une fois et puis il y a des trucs qui retrouve une utilité un peu plus tard.

Il me restait encore quelques morceaux de cuir et je trouve que pour protéger un fer de hache c’est la solution, faut juste se transformer en cordonnier, en couturier et surtout faire un bon patron (pas celui qui me sortait par les yeux et qui m’a pourri la vie).

Ici le patron du bricolage c’est moi, quand je me trompe je m’engueule, quand je réussi je me félicite (et on n’est jamais mieux servi que par soit même).

Alors j’ai sorti mon petit étau de cordonnier, j’ai dessiné un beau patron, ensuite j’ai découpé ma pièce de cuir en essayant de réduire un maximum les pertes (c’est là qu’on voit que je suis attentif aux intérêts), un bon cutter et une planche martyre pour fignoler.

Réduction de l’épaisseur du cuir pour faire une charnière pour le plis, marquage des trous sur la face intérieur et ensuite la partie la plus contraignante la couture avec du fil de boucher graissé et deux aiguilles à canevas.

Quelques images pour vous montrer le résultat final, je réfléchi pour savoir si je rajoute ou non une patte de cuir avec une pression pour bloquer la housse, peut-être dans un prochain billet.

6 réflexions sur “Protection pour fer de hache…

  1. Oui, je verrais bien une patte passant derrière le manche avec une pression pour fermer. Coudre une pression sur du cuir, ça doit être galère, mais pas hors de ta portée. Le problème avec moi, c’est que le fer de la hache s’abîmait lorsque je tapais à côté de la cible, c’est-à-dire sur la dalle de béton… environ 3 fois sur 4.

    J’aime

    1. Je n’ai pas encore décidé mais si le temps reste à l’humidité faudra bien que je trouve à bricoler au chaud 🙂
      Pour le maniement de la hache, faut toujours utiliser un billot en bois comme cela le fer de hache finit dedans en cas d’erreur de cible.
      A pluche.

      J’aime

  2. simple, efficace, il manque juste la marque distinctive du patron pour devenir le LV du bricolage, et assortir ça au fer de hache. Pas obligé de faire des Kanji… 😉

    J’aime

    1. AM serait le concurrent de Louis Vuitton je n’y crois pas beaucoup mais j’attends une proposition de Bernard Arnault 🙂
      Je réfléchis à la fabrication d’un sceau qui pourrait marquer mes productions.
      Ma culture japonaise est proche du zéro alors les Kanji n’est pas encore pour demain.
      A pluche.

      J’aime

Les commentaires sont fermés.