Le bédane.

Un bédane est proche du ciseau à bois mais plus épais, ce qui lui donne plus de résistance.

La semaine passée j’avais mis la main sur un bédane en même temps que le petit fer de hache, j’ai procédé à une petite séance d’électrolyse et j’ai essayé de mettre le manche en état.

Malheureusement il y a plusieurs fissures sur le manche en bois et ma tentative de collage entre plusieurs serre-joints n’a pas fonctionné, je me suis donc attelé à son remplacement.

Un morceau de frêne fera l’affaire, après quelques coups de rabot, de plane et du papier abrasif je suis arrivé à ce résultat, j’ai percé le trou à la volée pour glisser la soie et j’ai perdu un peu en alignement.

Comme vous pouvez le constater j’ai pu faire une petite mortaise sans souci, j’avais perdu ma mailloche et j’en avais retaillée une rapidement (depuis j’ai remis la main dessus, faudra que je pense à faire un peu le ménage).

14 réflexions sur “Le bédane.

    1. Tous mes outils sont en vrac, je ne suis pas très strict sur le rangement, mais une bonne partie me rappelle des histoires sur leurs donateurs, un peu comme les arbres de mon jardin.
      A pluche.
      Ps: je pourrais peut-être réunir tous ceux qui sont passés sur le blog dans un billet 🙂

      J’aime

  1. Comme Monsieur Jourdain (dans Molière) faisait de la prose sans le savoir, je réalise que je me sers de bédanes depuis bien longtemps à mon insu! Je confondais cet instrument avec la gouge, dont je suis incapable de me servir. Ces bédanes, car j’en ai plusieurs, sont parfaitement emmanchés, et m’ont servi pour buriner pierre ou béton, et creuser les joints entre les pierres avant recharge. Pour éviter que le manche ne se fende, j’ai opté pour une astuce: j’emmanche en force, après détourage, une bague métallique en bout du manche. Un morceau de tube fait l’affaire et c’est éternel!
    Tu ne nous dis pas comment tu as creusé le trou pour enfoncer la soie, qui est en principe conique, sans que ça ne branle dans le manche. Bon « bédanage » et bonne journée!

    J’aime

    1. Un outil qui sert à buriner c’est bien souvent un burin. Pour la bague en acier, je crois bien en avoir parlé sur le blog mais le manche d’origine est conique, je l’ai refait en conservant sa forme et pour emmancher la soie j’ai percé le trou avec un foret de la taille de la soie (petit bout) et ensuite la moité avec une foret un peu moins gros que le plus gros bout.
      A pluche.

      J’aime

  2. Manufacture d’outils de Sancergues… Appose-z-y le logo Anatole France (en comparaison à Manufrance)…
    Très bonne journée à toi… Tu ne fabriquerais pas des armes, par hasard… en prévision d’un avenir sombre et proche… ? 🙂
    Très bonne journée à toi

    J’aime

      1. Oui parce que pour marquer les troupeaux des cow boys… Trump a du mettre des taxes à l’importation… Et en France on préfère les étiquettes aux oreilles… 🙂

        J’aime

  3. bientôt un musée local de l’outillage …musée bien vivant évidemment ?
    mais justement, quel est l’usage de cet outil par rapport au ciseau? type de bois différent?

    J’aime

    1. Le bédane fait comme le ciseau mais en plus costaud, pour les mortaises c’est bien.
      Si je récupère des outils c’est pour m’en servir quand même de temps à autre.
      A pluche.

      J’aime

Les commentaires sont fermés.